Viols sur ADJI SARR : Birima Ndiaye « keupeneu yelwane bi » et fortifie Pastef dans la thèse du complot ( vidéo)

@Atlanticactu.com – La thèse du complot évoquée depuis le début de l’affaire Adji Sarr/Ousmane Sonko vient d’être confirmée par Birima Ndiaye, l’un des chroniqueurs de la TFM. Se prononçant sur la question le vendredi dernier, Birima a déclaré que la présumée victime de viol du député avait été conseillé par les gendarmes d’aller chercher des preuves et ce, après avoir été éconduit par les enquêteurs la première fois qu’elle a été déposer une plainte contre Ousmane Sonko.

Vendredi dernier, Birima Ndiaye a donné un sacré coup de main à Ousmane Sonko qui a très tôt évoqué le complot contre sa personne à travers la plainte pour viols multiples et menaces de mort introduite par Adji Sarr. Le chroniqueur qui ne cache pas sa proximité avec le Président Macky Sall a confirmé que la demoiselle avait été conseillée de trouver des preuves quand un mois auparavant, elle avait dénoncé Ousmane Sonko aux pandores. Une affirmation qui écarte définitivement la thèse du quand on sait que ce crime est défini comme suit : Le viol est un acte de pénétration sexuelle commis sur une victime avec violence, contrainte, menace, surprise ou par la ruse de l’agresseur.

« Sans l’un de ces éléments, on ne saurait évoquer le viol et mieux, la provocation dans le but d’avoir des preuves est synonyme de consentement », révèle Lamine Coly, Professeur de droit. Selon le spécialiste, « Même si la gendarmerie confirme de tels propos, cela n’enlèvera en rien que la dame Adji Sarr a agit de son propre chef » et cela, « Si conjonction sexuelle il y a bien sûr », a-t-il tenu à préciser.

Tél un château de cartes, l’accusation tombe et dissout dans l’eau toute forme de viols.

Plus on avance plus la mise en scène montre ses failles et ouvre de grosses brèches. Après les contradictions de la plaignante lors de son face à face avec les enquêteurs de la Section de Recherches, le verdict du médecin requis pour la circonstance qui révèle que la dame  Adji Sarr n’avait pas entretenu de rapports sexuels plusieurs heures auparavant sans oublier le transporteur neveu d’un membre imminent de BBY qui a vite dissout son mouvement dans l’APR, de même que l’avocate et le médecin ayant facilité les déplacements en plein couvre-feu, c’est Birima Ndiaye qui ôte les derniers doutes des sénégalais en confirmant le complot ourdi pour salir Ousmane Sonko.

Avec tous ces éléments à décharge contre l’accusé, un boulevard vient d’être grandement ouvert au juge d’instruction du 8ème cabinet et au Procureur de la République pour en terminer avec cette affaire qui tient en haleine tout un peuple depuis près d’un mois. À moins d’avoir un agenda caché pour une mise à mort définitive du député Ousmane Sonko à l’image de Karim Wade et Khalifa Sall, il est temps pour Adji Sarr et Cie de retourner à Bollywood pour proposer un nouveau scénario qui pourrait passer comme lettre à la poste.

Cheikh Saadbou Diarra 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici