Viols répétitifs et menaces de mort : Macky confirme le complot dans l’affaire Adji Sarr/Ousmane Sonko

Dès le début de cette sordide affaire, le leader de Pastef avait dénoncé un complot accusant Macky Sall, Antoine Felix Diome et Serigne Bassirou Guèye d’être derrière ces accusations. Si le président de la République avait très tôt exigé de ses proches de s’abstenir de tout commentaire dans cette affaire, le pouvoir toujours pointé du doigt sort peu à peu de sa réserve. Après Abdoulatif Coulibaly, ministre Secrétaire général du gouvernement ou Yakham Mbaye le dg du « Soleil », c’est Macky Sall qui se prononce en parlant de complot.

En se prononçant sur RFI, le Président Macky Sall a regretté la tournure prise par cette affaire, « une affaire regrettable », dira t’il d’emblée avant de préciser, « C’est clair. Je crois que j’ai suffisamment à faire que de comploter pour des choses aussi basses ».
Pour Macky Sall, « Encore une fois, c’est une affaire regrettable. Je ne sais pas ce qu’il en est, dans le fond. Je ne peux pas souhaiter, même à mon pire adversaire, une telle situation. Maintenant, il y a une accusation, il y a des procédures, il ne faut pas qu’on mêle le président à des choses qui ne le regardent pas », a-t-il ajouté.

Assez pour faire sortir Ousmane Sonko de son silence. Avec des mots très durs, le chef de file des Patriotes s’adressant au patron de l’APR, déclare sans ambiguïté, « Tous savent que votre seule compétence, c’est le complot politique contre vos adversaires »

Sur sa page Facebook, Ousmane Sonko revient en détail sur le complot et ses commanditaires. Ci-dessous l’intégralité du post du député.👇🏼👇🏼👇🏼🤚🏻

« COMPLOT ! Ça y est, le mot est lâché, et de la bouche de son principal instigateur : Macky Sall lui-même.
Que peut-il dire d’autre lorsque que le Procès-verbal d’enquête de la gendarmerie, étayé par les témoignages et le rapport médical, après avoir écarté toute preuve d’un présumé viol, donne des pistes claires d’un sombre complot politique, maladroitement ourdi ?
Que peut-il dire d’autre lorsque sa vaste campagne de désinformation et de terreur n’a pas permis de convaincre l’opinion du mensonge et donner légitimité à son projet de liquidation ?
Que peut-il dire d’autre lorsque, dans un procès-verbal d’enquête de gendarmerie portant sur une affaire fomentée contre son ennemi (pardon “adversaire“), il est clairement mentionné l’implication d’un responsable de sa coalition BBY ?
La simple mention de l’acronyme BBY suffit au classement de ce dossier grossier et au déclenchement d’une procédure en destitution contre lui, comme ce fut le cas pour le Président Nixon avec l’affaire “Watergate“ ;
Que peut-il dire d’autre lorsque son procureur a interrompu l’enquête dès lors que celle-ci s’acheminait vers la piste et la convocation probable dudit responsable de BBY, d’un médecin et d’un avocat cités dans l’affaire ?
Que peut-il dire d’autre lorsque l’État, dans une affaire supposée privée, kidnappe et isole la présumée victime, à l’insu même de son père et de sa famille qui sont sans nouvelle d’elle depuis le déclenchement de cette mascarade.
Monsieur Macky Sall, vous ne pouvez convaincre aucun Sénégalais. Tous savent que votre seule compétence, c’est le complot politique contre vos adversaires.

Chers compatriotes, je vous donne rendez-vous dans les prochaines heures pour une importante déclaration »

Atlanticactu.com 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici