Niger : Situation explosive après la proclamation de l’élection de Mohamed Basoum

Niamey – De violents heurts ont éclaté ce mardi après-midi dans plusieurs quartiers de Niamey à quelques heures de la proclamation par la Commission électorale nationale indépendante (CENI), des résultats globaux provisoires du second tour de l’élection présidentielle.

Des militants des partis de l’opposition qui contestent les résultats déjà proclamés, se sont opposés aux forces de l’ordre qui ont été massivement déployées dans la capitale. A plusieurs endroits, ces manifestants érigent des barricades et brûlent des pneus alors que les forces de sécurité essaient de les dispersés avec des jets de gaz lacrymogène.

En fin d’après-midi, la situation est toujours tendue dans la capitale alors que la proclamation officielle des résultats est prévue à 17h00 au Palais des congrès de Niamey. Un peu plutôt, la direction de campagne du candidat Mahamane Ousmane du RDR Tchangi, a dénoncé dans un communiqué, un « hold-up électoral » et a exigé la suspension de la proclamation des résultats du scrutin du dimanche passé. Une déclaration de la coalition des partis membres de l’opposition qui soutiennent Mahamane Ousmane est attendue d’ici la soirée.

Du coté du pouvoir, le candidat Bazoum Mohamed qui est largement arrivé en tête selon les résultats publiés jusque-là par la CENI, va aussi faire une déclaration dans la soirée au siège du PNDS Tarraya, juste après la proclamation officielle des résultats.

 

Christian Bellino MEA 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici