Premier League : Everton bouscule Liverpool à Anfield

Menés dans chaque période et à deux reprises par les Reds du duo Sadio Mané/Mohamed Salah, les Toffees ont trouvé la force pour conserver leur invincibilité et leur place de leader. Grâce, notamment, à une égalisation de Dominic Calvert-Lewin dans les dix dernières minutes de jeu.

Frustrant, désespérant, décevant… Sauf que cette fois, c’est du sérieux. Après de nombreuses années à avoir habitué ses supporters à l’irrégularité malgré les millions d’euros dépensés, Everton a tout du bon élève. Et les Toffees ont su saisir l’occasion du derby contre Liverpool pour le démontrer, ce samedi. Comment ? En puisant la force pour conserver leur invincibilité alors que les Reds ont mené à deux reprises et jusqu’à la 81e minute, instant choisi par le déroutant Calvert-Lewin pour s’envoler dans le ciel et éloigner la défaite. Pas rien, franchement pas rien… Même si les décisions arbitrales, qui ont évité à Pickford une expulsion et enlevé un but à Henderson dans le temps addtionnel, vont faire parler.

 

Buts 2-2 Blessures

Troisième minute : ouverture du score de Mané, qui prouve son statut de patron offensif en achevant un magnifique mouvement collectif de Liverpool sur une transmission de Robertson. Onzième minute : suite à un contact avec un Pickford kamikaze, Van Dijk doit laisser sa place à Gomez. Vingtième minute : Keane profite du manque de confiance d’Adrián pour remettre l’église au milieu du derby, sa tête sur corner faisant mouche. Autant dire qu’il ne fallait pas arriver en retard, pour ce choc de la cinquième journée de Premier League.

Et c’est loin, très loin d’être terminé. Si les événements se tassent un peu après un joli arrêt de Pickford sortant un coup franc d’Alexander-Arnold, la malchance touche également Everton qui voit la recrue Godfrey remplacer Coleman pour cause de blessure. Pas de quoi donner pitié à Liverpool, qui tente de reprendre les devants par Thiago et surtout Mané. Rien à faire, les Reds manquent de précision dans les dernières gestes. 1-1 à la mi-temps, donc, malgré une certaine domination en faveur du champion d’Angleterre en titre.

 

Calvert-Lewin 1-1 Salah

Le scénario ne faiblit pas, dans le second acte. Alors qu’Henderson manque lui aussi le coche en envoyant la sphère dans les nuages, Calvert-Lewin foire une opportunité en or sur un centre de Digne. C’est que les Toffees ont repris du poil de la bête, et semblent disposer des jambes nécessaires pour emmerder encorde davantage ce Liverpool trop maladroit. La preuve, avec un ballon qui circule peu dans les pieds des Reds et le poteau touché par un coup de casque de Richarlison. Il faut dire que les locaux, leaders du championnat, réalisent un super début de saison et n’ont encore laissé échapper aucun point.

Dans ce contexte, le résultat nul ne paraît plus si nul pour la bande de Klopp. Laquelle n’est pas du même avis, puisqu’elle trouve finalement la faille par l’inévitable Salah (centième pion, pour l’Égyptien) à vingt petites minutes du terme. Peu avant que Pickford ne s’emploie devant Matip… pour rien ? Au contraire, le portier laisse à sa formation une ultime chance de survivre. Ses potes la saisissent alors sur la fin, Calvert-Lewin remportant largement la bataille aérienne afin de conserver le trône (malgré une expulsion, pour Richarlison). N’en déplaise à Henderson, qui croit faire la différence dans le temps additionnel mais dont le goal est refusé par l’arbitre (pour un hors-jeu du… coude de Mané). Quel caractère !

Everton (4-3-3) : Pickford – Coleman (Godfrey, 32e), Keane, Mina, Digne – Doucouré (Iwobi, 77e), Allan, Gomes (Sigurðsson, 72e) – James, Calvert-Lewin, Richarlison. Entraîneur : Ancelotti.

Liverpool (4-3-3) : Adrián – Alexander-Arnold, Matip, Van Dijk (Gomez, 11e), Robertson – Henderson, Fabinho (Wijnaldum, 91e), Thiago – Salah, Firmino (Diogo Jota, 78e), Mané. Entraîneur : Klopp.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici