VENTE DE CARTES ET RENOUVELLEMENT DES STRUCTURES DU PDS : Face à certains manquements, Aldiouma Diallo demande le report

Les scènes de violences notées hier à la permanence du Parti Démocratique Sénégalais lors de l’opération de vente des cartes en vue du renouvellement des instances, a permis de voir renaître les vieux démons de la formation politique de Me Abdoulaye Wade. Des scènes qui rappellent les chaudes années où le PDS était l’opposition et combattait le puissant Parti Socialiste. Du côté de la diaspora, pour éviter un effet de contamination, des libéraux demandent l’annulation des opérations.

Le parti démocratique sénégalais (PDS) a lancé hier les opérations de renouvellement et de vente des cartes. Mais cela n’agrée pas tous les libéraux notamment ceux de la diaspora qui invoquent la Covid-19 pour demander l’annulation des opérations.

Malgré les échauffourées notées hier à la permanence Oumar Lamine Badji, les opérations de vente de cartes et de renouvellement des structures du PDS ont été lancées. Il se trouve cependant que des libéraux de la diaspora ne souhaitent pas que ce processus soit enclenché dans leur circonscription. Avec la nouvelle vague de la Covid-19 en Europe et la persistance de la pandémie dans certains Etats d’Amérique et dans le monde, le responsable libéral du PDS à Genève Adiouma Diallo a demandé au Secrétaire général du PDS d’annuler la vente des cartes au sein de la diaspora. «Beaucoup de pays exigent des mesures très restrictives pour la liberté de réunion et de manifestation du fait de la situation sanitaire actuelle. Sans compter le fait que les cas augmentent de jour en jour », laisse-t-il entrevoir. Pis, Adiouma Diallo estime que les compatriotes à l’étranger sortent d’une situation post-traumatique. Le plus dramatique, déplore-t-il, aucun parti politique ne leur a adressé un soutien, ne serait-ce que moral, face à la situation de détresse que vivent les Sénégalais de l’étranger. «Je pense que c’est irrespectueux de se lever un bon jour sans nous consulter pour nous parler de mobilisation afin de vendre des cartes alors que la diaspora a gagné tous les combats contre le régime en place », soutient-il. Adiouma Diallo propose à la place des Assemblées générales digitales stratégiques afin de mieux préparer les militants à la venue des commissaires pour la vente des cartes au sein des huit départements de la diaspora.

Processus de vente des cartes et de renouvellement des structures

Le renouvellement apparait selon les nouveaux hommes forts du PDS comme un succès pour les prochaines élections locales, les législatives de 2022 et celles des présidentielles de 2024. En attendant de voir quelle réaction va donner Me Wade aux sollicitations du responsable libéral de Genève, il faut relever d’ores et déjà qu’au niveau de la diaspora, les commissaires sont choisis dans les différents pays qui la composent en fonction de leur proximité géographique. Les opérations comprennent deux phases consécutives : la vente des cartes de membre du PDS et le montage des structures du parti. Et à en croire une note parvenue à «L’AS», l’ancien système de placement est maintenu et intégré dans le nouveau dispositif de placement des cartes du Parti conformément aux recommandations du comité directeur. Les commissaires vont recevoir des lots de carnets comportant chacun cent (100) feuilles d’adhésion individuelle au PDS. Chaque feuille d’adhésion comportera deux volets : le premier volet est une fiche de renseignement qui devra être dûment remplie et retournée à la Permanence Nationale du PDS sise sur la VDN à Dakar ; le second sera une carte de membre détachable de la fiche de renseignement qui sera remise au membre du PDS.

L’étiquette de parti violent collé au PDS doit être effacée de la mémoire des sénégalais et des nouveaux adhérents combinée aux conditions actuelles, ne peuvent garantir un bon processus de renouvellement 

«Afin de sécuriser et fiabiliser le processus de placement, chaque fiche de renseignement et chaque carte de membre du PDS auront une numérotation unique et un QR code unique (équivalent d’un code barre).  Sur une même fiche individuelle d’adhésion au PDS, le numéro de carte de membre sera identique au numéro de la fiche de renseignement. Le QR code sera unique et lié au numéro de la carte de fiche de renseignement : scanner le code permettra d’obtenir le numéro de la fiche de renseignement et de récupérer les informations du militant dont la carte est scannée». Toujours dans le document reçu, il est indiqué que conformément à l’article 4 du règlement intérieur du parti, les cartes de membre sont vendues directement aux citoyens qui doivent au préalable fournir toutes les informations exigées, remplir les formulaires et s’acquitter du prix de la carte qui est fixé à 500 F CFA. «Exceptionnellement pour cette opération, le Secrétaire Général National du parti a décidé de prendre en charge les 3/5 du prix à payer, soit 300 F CFA et permettre ainsi au militant de ne débourser que 200 F CFA pour obtenir sa carte de membre », apprend-on.

Atlanticactu.com Source L’AS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici