Présidence CAF : Le coup de gueule d’indignation du mauritanien Ahmed Yahya

Candidat à la présidence de la CAF, le Mauritanien Ahmed Yahya s’indigne du traitement de son dossier par la commission de gouvernance.

Ahmed Yahya est en colère. Vendredi, la commission de gouvernance de la Confédération africaine de football, après examen des différents dossiers de candidature à sa présidence, avait requis des « vérifications complémentaires » à propos de celui du Mauritanien. Si dans un premier temps le président de la FFRIM (et membre du comité exécutif de la CAF) s’était voulu apaisant, un courrier filtre ce dimanche, montrant qu’il n’en est rien. Dans cette longue correspondance adressée au secrétaire général intérimaire de la CAF Abdelmounaïm Bah, Yahya ouvre le feu sur l’instance dont il brigue la présidence. Évoquant une « violation des statuts » et une « communication imprudente », le dirigeant pointe le traitement selon lui « inéquitable » des différents candidats, certains dont lui-même étant contraints d’attendre trois semaines une validation définitive de leur dossier. Et de conclure en menaçant de poursuites judiciaires si la « défense de [ses] intérêts » l’exigeait.

Le courrier d’Ahmed Yahya :

Depuis l’envoi de ce courrier (8 janvier 2021), la CAF a fait quelque peu fait machine arrière. Dans un communiqué daté du 9, l’instance annonce que la liste des candidatures devra être validée par la commission de contrôle de la FIFA, et ne fait plus mention du rendez-vous du 28 janvier pour les vérifications complémentaires relatives aux dossiers Yahya et Motsepe.

Source : Foot365

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici