Ligue des Champions : Le PSG dominé au Parc des Princes par Manchester United

Marcus Rashford a encore joué un vilain tour au PSG. L’attaquant anglais a offert le but de la victoire à Manchester United (2-1). 

Contrairement aux années précédentes, les supporters du PSG n’ont pas eu besoin d’attendre cinq ou six mois entre deux matchs de Ligue des Champions. En effet, les Parisiens, finalistes de la dernière Ligue des Champions au mois d’août après des années d’échecs, ont fait leur retour ce mardi soir pour la première journée de phase de poules. Mais les supporters franciliens se seraient sûrement bien passés de cette première affreuse, que ce soit en terme de football ou en terme de résultat (défaite 1-2).

Le PSG se rate complètement

Il faut dire que la composition de départ de Thomas Tuchel en disait long sur les intentions du PSG en première période. Avec un 4-3-3 avec aucun créateur dans l’entrejeu (Gueye, Danilo, Herrera), l’Allemand a voulu être dans la continuité du plan de jeu drastique et simpliste du Final-8 : passer la balle à Neymar en attendant un exploit. Mais contrairement à l’épopée lisboète, le PSG a eu énormément de difficultés à se créer des occasions. Exceptés une frappe enroulée de Di Maria à la 12ème minute et une reprise de Kurzawa aux six mètres, toutes deux dégagées par De Gea, le PSG n’a rien montré ou presque. Pas d’intensité, pas de bloc défensif solide, pas de mouvement…

Et ce n’est pas forcément le plan de jeu concocté par Ole Gunnar Solskjaer qui a posé problème dans la construction. En effet, Manchester United, dans son 3-5-2, a surtout tenté d’éviter de se mettre en danger en protégeant les côtés et en installant un double pivot Fred McTominay pour densifier l’axe et sécuriser la défense. Man United va d’ailleurs profiter de l’une de ses rares excursions pour faire mouche, en deux temps, sur pénalty ! Trouvé dans la surface de réparation, Anthony Martial s’effondre après un contact avec Abdou Diallo. Bruno Fernandes, l’un des meilleurs tireurs de pénalty, échoue pourtant une première fois face à Navas, mais le pénalty est à re-tirer puisque aucun de ses pieds n’est sur la ligne. Pour sa deuxième tentative, le Portugais ne tremble pas et offre l’avantage à Man United (20ème).

Keylor Navas repousse la sanction

Si Thomas Tuchel a clairement manqué sa première mi-temps, l’Allemand a eu le mérite d’ajuster son équipe pour la deuxième mi-temps. Idrissa Gueye est remplacé par Moise Kean, et le PSG passe, en début de deuxième mi-temps, en 4-2-3-1. Résultat, les Parisiens sont beaucoup plus présents offensivement, à l’image de la frappe de Mbappé qui oblige De Gea à se détendre (47ème) ou la barre de Kurzawa (54ème). À force d’attaquer, les locaux poussent à la faute les Britanniques et Anthony Martial marque contre son camp, sur un corner frappé par Neymar (55ème).

Pour autant, la suite de la rencontre ne tourne pas en faveur des Parisiens. Le bloc parisien laisse de nombreux espaces pour les contres adverses et Keylor Navas retarde, pendant longtemps, la sanction. Il détourne deux frappes de Rashford, à la 69ème d’abord, avant de sortir une grosse parade à dix minutes de la fin. Mais à force d’offrir des cartouches, le PSG s’expose à la punition et le bourreau est bien le jeune attaquant anglais.

Comme il y a deux ans, lorsqu’il élimine le PSG en huitième de finale, Rashford vient doucher les espoirs parisiens avec une frappe croisée à ras de terre, complètement hors de portée de Navas. Le ballon vient d’abord mourir sur le poteau avant de faire vibrer les filets de la cage adverse (87ème). Cette défaite risque de faire trembler les murs du vestiaire parisien, tant le PSG est passé côté de sa rencontre dans l’intensité et les intentions de jeu. Clairement en-deça des attentes, les vice-champions d’Europe ont manqué de tout ce mardi soir pour arracher la victoire. Et les rumeurs concernant l’avenir de Tuchel vont repartir de plus belles…

Source : Maderfoot 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici