Guerre de gangs en banlieue parisienne, deux ados décèdent dans une fusillade

La pandémie du Coronavirus a fait renaître de nouveaux gangs dans la banlieue parisienne. Des gangs devenus plus violents car dotés d’armes automatiques. Après la mort de deux jeunes et un troisième jeune homme, âgé de 16 ans, blessé dans cette fusillade survenue à Saint-Ouen dans la nuit du lundi, l’enquête a été confiée à la brigade criminelle de Paris.

Une rixe a éclaté aux alentours de minuit dans une cité de cette ville populaire située au nord de Paris, selon une source, qui précise que les jours de l’adolescent blessé ne sont pas en danger.

La police avait été alertée par un appel d’urgence pour des coups de feu. Sur place, la brigade anti-criminalité a découvert un homme blessé, transporté à l’hôpital. Puis les deux autres victimes, qui sont décédées sur place, selon une source policière.

Douze personnes ont été placées en garde à vue pour meurtre et tentative de meurtre en bande organisée, a indiqué à l’AFP le parquet de Bobigny. L’enquête a été confiée à la brigade criminelle.

Mardi matin, des tâches de sang étaient visibles au pied d’un des immeubles de la Cité Soubise, encadré de cordons de sécurité, a constaté une journaliste de l’AFP.

Atlanticactu.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici