Gambie : Le Général Saul Badjie, l’un des fidèles de Yaya Jamneh bientôt à Banjul

@Atlanticactu.com – Faisant partie du groupe des fidèles qui avaient accompagné l’ex président Yaya Jamneh dans son exil équato-guinéen, le Général Saul Badjie a émis le vœu de rentrer en Gambie pour répondre des accusations faites contre lui par certains témoins lors des auditions du TRRC, un tribunal mis en place par Adama Barrow pour faire la lumière sur les biens et crimes supposés des caciques de l’ancien régime. Sera-t-il autorisé à fouler le sol gambien?

Selon des sources de Atlanticactu proches de l’entourage de l’ancien président de la Gambie, l’ancien commandant de la Garde Présidentielle, le général Sulayman Badjie, aurait souhaité revenir dans son pays. Et selon des sources dignes de foi, « Il aurait déjà quitté la Guinée équatoriale et serait en « escale » au Maroc. Le général Badjie tient à rentrer en Gambie, et faire face aux conséquences juridiques qui se présenteront à lui. Ce qui lui permettra également de se défendre par rapport aux accusations soulevées sur sa personne.

Pour avoir été l’assistant le plus proche de Yaya Jammeh pendant plusieurs années, en décidant de quitter Banjul pour la Guinée équatoriale, en janvier 2017, nombreux étaient de ceux-là qui avaient porté de graves accusations sur son implication dans des crimes de sang. Après le décès de Ansoumana Jamneh, frère cadet de l’ancien président, Saul Badjie dont les intérêts étaient gérés par le défunt, a décidé de faire face à la justice de son pays.

Le Général Saul Badjie faisait partie de l’entourage de Jammeh qui s’est réinstallé en Guinée équatoriale.

Très lié à l’ancien président avec qui il a fait ses humanités au niveau de l’armée gambienne avant le fameux coup d’état du 22 juillet 1994, le Général Saul Badjie a toujours été présent aux côtés de Yaya Jammeh. L’Officier général a rejoint l’armée gambienne avec un diplôme d’études avant de se perfectionner en Turquie et en Russie.

Quid des risques d’être arrêté et incarcéré comme les généraux Umpa Mendy et Ansumana Tamba qui avaient également suivi Yaya Jamneh dans son exil de Malabo en Guinée-Equatoriale. Les deux généraux ont été appréhendés quelques heures après leur arrivée en Gambie.

Selon son frère Yankuba Badjie, officier au niveau de la Gambia Fire & Rescue Services, « le général Badjie a exprimé sa volonté de se présenter devant la Commission Vérité, Réconciliation et Réparations (TRRC) de la Gambie pour apporter des éclairages sur des accusations portées contre lui par ses anciens collègues, appelés les jungullars. Les jungullars étaient ceux que d’aucuns qualifient « d’escadrons de la mort » du dictateur Jammeh. Certains d’entre ces soldats ont affirmé que c’était le général Saul Badjie, qui avait relayé les ordres qu’il recevait de Jammeh pour tuer des opposants politiques ».

Des allégations qui auraient fait mal au Général Badjie qui a nié toute accusation et promet de faire la lumière une fois à Banjul.

Amsatou Barrow 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici