Turquie : Après la reconnaissance du génocide arménien par les Usa, Erdogan retire les bases américaines

Le président Recep Tayip Erdogan vient d’apporter une cinglante riposte aux États-Unis après la décision Joe Biden de reconnaître le génocide arménien. Le président turc a donné un délai de 15 jours aux États-Unis pour retirer leurs principales bases militaires sur son territoire. 

La Turquie a annoncé une interdiction d’utiliser ses bases militaires par l’US Air Force.

Après que le président américain Joseph Biden a annoncé que les États-Unis avaient reconnu le génocide arménien, la Turquie a parlé très durement de la poursuite de la coopération militaire avec les États-Unis, annonçant l’expulsion de l’armée américaine de son territoire et l’introduction d’une interdiction d’utilisation de ses bases par l’armée de l’air américaine, apparemment même dans le cadre de la coopération de l’OTAN.

Selon le président du parti turc Rodina, Dogu Perincek, Washington sera obligé de quitter les installations militaires turques dans les 15 jours, que le Pentagone soit prêt ou non. Selon la partie turque, la coopération entre les États-Unis et la Turquie dans le domaine militaire peut être considérée comme terminée.

« Les forces armées turques doivent immédiatement établir un contrôle total sur la base aérienne d’Incirlik et ramener chez elles les troupes américaines qui y sont stationnées dans les 15 jours ».

Il est à noter que les armes nucléaires de l’US Air Force sont également situées sur la base aérienne d’Incirlik – il sera tout simplement impossible de les sortir de la base militaire dans le délai spécifié, et il est évident qu’Ankara entend ainsi démontrer sa décision d’agir radicalement même à l’égard de ses anciens partenaires.

Atlanticactu.com avec avia-pro.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici