Kafountine : Une Espagnole et sa fille escroquées son époux à hauteur de plusieurs dizaines de millions

La dame Margarita Barcelo et sa fille attirées par le climat et la Téranga ont atterri au Sénégal il y a quelques années à travers des annonces publiées sur internet par un ressortissant espagnol qui exploite un campement à Kafountine en Casamance. Elles ont choisi de visiter la Casamance notamment cette ville pour ses belles plages et son paysage pittoresque. Les deux femmes passèrent un excellent séjour dans le réceptif de leur compatriote le sieur Amador Fiz Garcia. Pour un premier séjour, la mère et sa fille étaient aux anges et projetaient déjà des projets d’envergure car le grand amour avait tapé à la porte. Un grand amour qui deviendra quelques mois plus tard un véritable enfer pour la dame Margarita et sa fille car elles seront victimes d’une grande arnaque. Le Procureur de la République saisit a instruit la Gendarmerie au meme moment, l’ambassade d’Espagne au Sénégal qui a été avisée compte annuler le visa du sieur I.K.

La dame Margarita tombera sous le charme de I.K un chanteur qui était assidu au campement du sieur Amador. D’ailleurs, sur les conseils de son compatriote qui lui vantait les qualités de ce jeune homme, l’espagnole n’hésita pas une seconde de plus. elle sortait d’une séparation difficile et quoi de plus bénéfique de tomber sous le charme d’un Apollon décrit comme étant une star de la musique sénégalaise. En fait, Margarita et sa fille venaient de croiser ce qui serait leur enfer sur terre. A l’issue des vacances inoubliables, la dame tombée sous le charme du chanteur qui lui mettait la pression pour sceller officiellement leur union, promit de revenir quelques mois plus tard pour le mariage. Chose promise chose faite, Margarita reviendra au Sénégal pour se marier avec son amoureux de chanteur.

Ce dernier I.K. malin comme un sioux, avait caché à l’espagnole qu’il était déjà marié à une sénégalaise bon teint qui l’attendait tranquillement chez ses parents. Et la dame bien ferrée et encouragée par sa fille qui ne souhaitait que le bonheur de sa mère, ne fit plus attention aux dépenses que lui réclamaient sans cesses son amoureux. C’est ainsi que ce dernier réussit à convaincre Mère et Fille de la nécessité d’investir à Kafountine. Aussitôt, I.K proposa aux deux femmes de leur céder des terrains où elles pourraient ériger des maisons.

dav

Gagnée par la folie de l’amour et ne comprenant pas la langue de Molière, Margarita et sa fille dépensèrent quelques 36 mille euros pour l’acquisition de terrais dont l’un était déjà en chantier

Pour tromper la vigilance de ses victimes, I.K aidé par un homosexuel espagnol ayant pignon sur rue à Kafountine, réussit à vendre trois terrains à sa nouvelle épouse et à sa fille à l’aide de vrais faux actes de cession de peines. Ainsi, il cédera le terrain qu’il avait commencé à construire au quartier Yundum au prix de 17 mille euros (11 Millins FCfa), une autre parcelle jouxtant ce terrain est cédée à sa belle fille à 12 mille euros (7,8 Millions Fcfa)et un dernier terrain nu celui-là à 7500 euros (5 Millions Fcfa). Le subterfuge utilisé par le chanteur est simple. Conscient que le Chef du Village, le nommé Moussa Diatta n’est pas instruit, I.K. s’est approché de lui en compagnie de son épouse Margarita en lui demandant de lui céder trois actes de cession vierges signés et cachetés qu’il remplirait devant la fille et les témoins. Le tour était joué car, sur les actes en notre possession le sieur I.k mettra d’autres noms que le sien et inventera des témoins.

Ce premier pas franchi sans difficulté majeure, la nouvelle épouse espagnole qui ne se doutait de rien car tendrement entourée par son époux et son compatriote homosexuel
fut convaincue de même que sa fille de construire sur les terrains acquis avant qu’il ne s’envole avec son épouse en Espagne. Très rapidement, Mère et fille retournées à Barcelone se mettront en quatre pour envoyer des sommes par Western Union pour la construction des bâtiments. Ainsi, sur l’un des premiers terrains, la belle fille qui comptait vivre définitivement à Kafountine y érigea une villa composée de de deux chambres , Salon, Toilettes et dépendants tandis que Margarita construisait une bâtisse de 16 chambres à usage de location.

A la fin des travaux, Margarita Barcelo et sa fille revinrent à Kafountine constater de visu le fruit de leurs investissements. Le couple s’installa dans la nouvelle demeure que Margarita se chargea d’équiper. Plus de deux mois après, Mère et fille regagnèrent l’Espagne pour préparer le venue de I.K . Ce dernier viendra au bout de trois mois pour continuer de filer le « parfait » amour avec son épouse. Mais, auparavant avant de quitter le Sénégal, I.K avait pris la précaution d’installer son épouse sénégalaise dans la maison nouvelle et de lui allouer les sommes d’argent issues de la location de l’autre maison.

dav


Fatiguée des cachotteries de I.K qui l’interdisait de parler avec ses connaissances à Kafountine, Margarita et sa fille débarquent au Sénégal et tombent à la renverse

Selon la dame, l’attitude de son époux avait changé au bout de quelques mois en Espagne. Ce dernier ne lui adressait point la parole et devenait violent pour un Oui ou pour un Non. En fait, ce dernier s’énervait chaque fois qu’elle lui demandait si ‘argent de la location était versée au niveau de la quincaillerie comme convenu. Et comme toutes les belles choses ont une fin, l’homosexuel espagnol avisera un proche de Margarita en lui demandant de venir dare-dare à Kafountine sans aviser son époux. Arrivées le 20 Novembre 2019, Margarita et sa fille auront la surprise de leur vie en trouvant une femme et enfants dans leur maison. Cette dernière interrogée sur sa présence sur les lieux, répondra qu’elle est l’épouse de I.K et que cette demeure était la sienne. Elle ne s’arrêtera pas en si bon chemin, l’épouse sénégalaise mettra à la porte la propriétaire de la maison et sa fille avec l’aide de gros bras.

Atteinte et désemparée, Margarita appela son mari pour s’entendre dire par ce dernier, « Cette maison et tous les autres biens sont ma propriété et ceux de ma famille ». Ces derniers espoirs venaient de s’envoler et le ciel sembla tomber sur ses frêles épaules. Heureusement pour elle, le Procureur de la République de Ziguinchor qui a été saisi d’une plainte par les victimes, a demandé l’ouverture d’une enquete et l’étau se resserre de plus en plus autour de I.k qui risque de passer de très longues années en prison.

Votre Serviteur promet de revenir sur cette affaire avec des photos et plus de détails sur ce fait ignoble qui interpelle tout sénégalais.

Cheikh Saadbou Diarra

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici