samedi, 26 novembre 2022 15:05

Guinée Bissau : Trafic international de drogue, de hautes personnalités proches du “général” citées dans le vol de 500 kg de cocaïne

Les plus lus

@Atlanticactu.com – On en sait plus sur les raisons de l’attaque de la radio Galaxy FM par des hommes armés dans la nuit du lundi après des révélations sur une importante quantité de drogue qui avait disparu. Atlanticact.com a fouillé pour découvrir l’existence d’un audio dans lequel le Directeur de la police judiciaire mouille des ministres, des magistrats dans la disparition de 500 kilos de cocaïne. Dans cet audio en créole, Domingos Monteiro Correia lâche de véritables bombes au point que le « général » Umaru Embalò a reçu précipitamment le Secrétaire d’État à l’Ordre public pour connaître les dessous de cette scabreuse affaire.
Dans cet audio fuité, le directeur de la Police Judiciaire Domingos Monteiro Correia, visiblement très amer se plaint auprès du Secrétaire d’État Augusto Cabi, un proche de Umaru Embalò en lui demandant d’avertir dare-dare le « général » sur le fait que quelques 500 kilos de cocaïne se trouvent entre les mains de certaines autorités. Ces Bandidos comme les surnomment Domingo Monteiro Correia en désignant le Procureur général de la République Bacari Biai avec ses complices tous ses substituts que sont Mario Yala, Estevão et Sherifo, auraient soutiré une cinquantaine de kilos de drogue saisie par son service.
« Un navire qui transportait 10 tonnes de cocaïne qui mouillait au delà des eaux territoriales a réussi à débarquer sa cargaison. Malgré la surveillance, cela a échappé à notre vigilance mais nous avons pu retrouver la trace de 500 kilos de cette cocaïne stockés dans le quartier de Entarramento. Mais cette drogue détenue par le Major Bodjam Candé, un officier de la Garde Nationale et, par ailleurs, fils du ministre de l’intérieur Botché Candé, a été déplacée quand ce dernier a senti ou a été informé de la surveillance exercée sur lui », a confié le directeur de la PJ au Secrétaire d’État Augusto Cabi.
« Le procureur général de la république Bacari Biai aurait soutiré une cinquantaine de kilos de drogue avec ses complices tous ses substituts qui sont Mario Yala, Estevão et Sherifo », dénonce le Directeur de la police judiciaire 
Domingos Monteiro Correia de poursuivre dans cet entretien, « Bodjam Candé est introuvable depuis que la radio Galaxy FM a révélé cette affaire ». Cousin, dit-il à son interlocuteur, « Vous ne devez pas ignorer que ce Bandido de Procureur général Bacari Biai est implicitement impliqué dans le trafic de cocaine. Sais-tu que son fils a été arrêté avec une importante quantité de drogue avant que cette affaire soit étouffée », peut-on entendre dans l’audio devenu viral.
« Dites au président que nous avons déjà alerté les services des pays voisins avec qui nous collaborons. A ce jour, les 10 tonnes de cocaïne se trouvent toujours à Bissau selon nos sources mais, il urge de rappeler à l’ordre tous ces ministres, magistrats et officiers qui ne nous facilitent pas la tâche », confie Domingo Monteiro Correia.
Et le Directeur de la police judiciaire de mettre en garde le Secrétaire d’État à l’Ordre public, « Si cette affaire éclate au grand jour, il va de soi que tout le monde sera éclaboussé donc, des mesures urgentes s’imposent ».
Le « général » Umaru Embalò qui avait fait de la lutte contre la drogue son principal discours de campagne, va-t-il passer à l’acte en secouant le cocotier ? Une chose est sûre, le ministre de l’intérieur Botché Candé n’en est pas à sa première accusation. Il y’a deux ans la police judiciaire l’avait impliqué avec le Premier ministre Nuno Nabiam dans le trafic de bois.
Cheikh Saadbou DIARRA

Plus d'articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Les plus récents

Nous suivre sur les réseaux sociaux

Abonnez-vous et recevez nos dernières actualités