samedi, 13 août 2022 07:09

Guinée Bissau : Après la relaxe des trafiquants arrêtés dans l’affaire NAVARRA, l’ancienne patronne de la P.J dans tous ses états

Les plus lus

@Atlanticactu.com – L’ancienne cheffe de la police judiciaire et pionnière de la lutte contre le trafic de drogue en Guinée Bissau est dans ses états. Lucinda Barboza qui avait subi des menaces après l’arrestation de plusieurs trafiquants et le démantèlement de plusieurs réseaux,  est entrée dans une colère en apprenant la libération de tous les Narcos arrêtés dans le cadre de l’opération NAVARRA.  Le “général” Umaru Embalò dès son installation à la tête du pays, a voulu faire réduire les peines infligés à ces criminels dont l’un est un Conseiller à la présidence du Niger.
L’ancienne directrice nationale de la police judiciaire (PJ) regrette, ce qu’elle considère comme une honteuse décision de la Cour suprême de justice (STJ) d’acquitter les chefs d’un réseau de trafic de drogue saisis et condamnés dans le cadre de l’opération « Navarra. ». L’une des seules affaires de trafic de drogue qui s’est conclu par un procès et des condamnations.
Lucinda Barbosa Aucarié, l’ancienne directrice de PJ, n’a pas fait dans la dentelle en réagissant au verdict de la Cour Suprême de relaxer ces criminels notoires. Très déçue des nouvelles autorités Bissau guinéennes, celle qui avait pendant des années, troublé le sommeil des Narcos encourage par ailleurs la police judiciaire à ne pas abandonner sa lutte contre le trafic de drogue dans le pays.
Pour celle dont le nom est intimement lié à la lutte contre les Narcos, « la décision de la Cour Suprême est une honte pour le pays et va annihiler tous les efforts consentis et, risque de plus dissuader les jeunes et les trafiquants de choisir la Guinée-Bissau comme un paradis pour les trafiquants ».
La chambre criminelle de la Cour suprême de justice de Guinée-Bissau a acquitté des crimes de trafic de stupéfiants Braima Seidi Bá et Ricardo Ariza Monges, en fuite depuis 2019, lorsque plus de 180 tonnes de cocaïne ont été saisies, la plus grosse saisie de drogue jamais opérée dans l’histoire du pays. Seuls les petits dealers accusés et détenus, restent condamnés pour les peines énoncées par le Tribunal dans le cadre de l’opération « Navarra ».
La décision est en accord avec l’appel interjeté par le ministère public d’une autre décision d’appel de la Cour des relations, qui avait déjà réduit les peines de plusieurs accusés reconnus coupables dans le cadre de cette arrestation, quelques semaines après l’installation du « général » Umaru Embalò à la tête du pays.
Indignée par cette décision, Lucinda Barbosa Aucarié a encore critiqué les juges qui ont pris cette décision. D’ailleurs, l’ancienne cheffe de la Police Judiciaire prévient les autorités qui prennent l’appareil d’un état noble pour jouer ou perpétrer des irrégularités. Car, si cette propension à satisfaire les Narcos se poursuit, c’est l’État de Guinée-Bissau et le peuple guinéen qui sont en jeu, a-t-elle déclaré.
Malgré sa colère, Lucinda Aucarié a pris le temps de faire l’éloge de la position des femmes magistrates qui “ont eu des attitudes dignes et courageuses au cours de ce processus”et qui ont refusé de valider cette forfaiture judiciaire.
Cheikh Saadbou DIARRA 

Plus d'articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Les plus récents