jeudi, 7 juillet 2022 04:19

Guinée Bissau : Malgré une décision de justice, l’homme d’affaires Fallou Badiane spolié par la femme d’Umaru Embalò

Les plus lus

@Atlanticactu.com – L’affaire fait grand bruit et occupe les discussions dans les différents salons de Bissau. Un homme d’affaires sénégalais du nom de Fallou Badiane qui depuis près de trente ans, avait déposé ses baluchons au pays d’Amilcar Cabral, est en train de vivre un véritable martyr.  Le Sénégalais qui a acquis la nationalité Bissau guinéenne avait acquis un terrain dans le quartier résidentiel de Alto Bandim à Baiirro ministro en 2001. Mais depuis l’avènement de Umaru Embalò, deux personnalités ont voulu mettre la main sur ce terrain et à deux reprises, la justice lui a donné raison.

C’est en 2001 que Fallou Badiane, dont les affaires commençaient à être florissantes,  a remporté lors d’une vente un terrain mis aux enchères par la mairie de Bissau. Juste à côté de la résidence de Suzi Barbosa, l’actuelle ministre des Affaires Étrangères. Et comme la loi Bissau guinéenne lui en fait obligation, depuis cette date il s’acquitte de la taxe foncière de ce terrain payée annuellement après qu’il ait pris le soin de le clôturer par un mur d’enceinte.

Mais, depuis l’arrivée du clan Embalò au pouvoir, c’est d’abord Inussa Balde l’ancien secrétaire général de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Gambie en Guinée-Bissau et actuel Secrétaire général de l’agence de gestion et coopération des ressources pétrolières qui a voulu perpétrer un coup de force en s’emparant du site. Le tribunal de Bissau le désavoue à deux reprises.

Selon Luis Vaz Martins, l’un des avocats de Fallou Badiane, lors du dernier procès, Inussa Balde a menacé l’homme d’affaires de lui faire payer cher cet affront dans son propre pays. C’est contre toute attente que Denisia Reis Embalò la Première Dame officielle, s’est invitée dans ce débat. « Donc la femme de Umaru Embalò, l’officielle a tout simplement s’est déclarée propriétaire du terrain de l’homme d’affaires sénégalais très connu à Bissau parce qu’étant le propriétaire de la chaîne de supermarchés Darling », selon les avocats de Fallou Badiane qui constatent également que cette dernière y a fait déployer des militaires armées empêchant leur client d’avoir accès à son terrain.

Malgré des décisions de justice en sa faveur, l’homme d’affaires sénégalais propriétaire d’une chaîne de supermarchés à Bissau, est en train de perdre son terrain. L’ambassadeur du Sénégal comme les services consulaires, saisis par Fallou Badiane, évitent d’en parler de risque d’offusquer l’épouse du « tout puissant » ami du président Macky Sall

Mais il existe un fait anodin , ledit terrain tant convoité et dont la construction a démarré sous la surveillance des militaires, jouxte une résidence appartenant à Suzi Carla Barbosa la ministre des Affaires Étrangères. Pour quelles raisons la Première Dame Denisia Reis Embalò voudrait elle contre des décisions de justice construire sur un terrain appartenant à autrui ? Pourquoi ce silence du « général » actuellement en très mauvaise posture depuis l’éclatement du scandale du mystérieux Airbus et de la signature illégale d’un accord de partage des ressources pétrolières avec le Sénégal ?

Pour rappel, au début de cet imbroglio,  la justice a tranché deux fois en faveur de Fallou Badiane. Après les vaines tentatives de Inussa Balde l’actuel Secrétaire général de l’agence de coopération et de gestion, c’est l’épouse de Umaru Embalò qui abuse des droits de l’homme d’affaires. Les avocats de Fallou Badiane ont tenu une conférence de presse le 28 décembre dernier. Conférence au cours de laquelle Luis Vaz Martins et Alex Bassucko ont tenu à informer l’opinion publique nationale et internationale sur ce nouvel abus du régime du « général » Embaló contre un citoyen bissau-guinéen d’origine sénégalaise.

Cheikh Saadbou DIARRA 

Plus d'articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Les plus récents