Côte d’Ivoire : L’ambassadeur de France accusé de violences sexuelles rappelé à Paris

Alors que le rappel d’urgence de Gilles Huberson alimentait tous les débats à Abidjan avec des rumeurs allant jusqu’à parler de son prochain remplacement, Mediapart nous apprend que L’ambassadeur français en poste en Côte d’Ivoire est visé par une enquête interne du ministère des affaires étrangères.

Selon le site français, Gilles Huberson fait l’objet de poursuites pénales après le témoignage de plusieurs femmes l’accusant de violences sexistes et sexuelles. Il s’agit d’un des postes les plus prestigieux de la diplomatie française en Afrique.

Selon les informations de Mediapart , un des ambassadeurs français les plus en vue, Gilles Huberson, actuellement en poste en Côte d’Ivoire, est visé par une enquête du ministère des affaires étrangères : il est accusé de violences sexistes et sexuelles par au moins cinq femmes, qui en ont attesté, avec d’autres témoins, auprès du déontologue du quai d’Orsay. Les récits recueillis concernent des faits dans plusieurs pays, dont le Mali, où M. Huberson a été ambassadeur de 2013 à 2016, et la Côte d’Ivoire, où il a été nommé en 2017, et vont de remarques jugées dégradantes pour les femmes à des gestes à connotation sexuelle non désirés.

Certaines de ces femmes qui ont témoigné et qui ont déjà saisi la justice, ont affirmé au Quai d’Orsay, disposer de preuves montrant L’ambassadeur dans des situations inconfortables. Et pour éviter un déballage, la meilleure solution était de rappeler d’urgence Gilles Huberson et essayer de sauver la face surtout en cette période pré électorale en Côte d’Ivoire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici