BIGNONA : 30ème édition du Gamou de Fansou BODIAN, Macky bloque son « Thiompal »

0
403

@Atlanticactu.com – Vendredi dernier, le Gamou de l’érudit de Bignona a repris son cours normal après une absence de deux ans pour cause de pandémie. Événement religieux inscrit dans les agendas des activités religieuses nationales, le Gamou annuel organisé par l’Imam Fansou Bodian, était l’un des plus courus de la région de Ziguinchor. Représentants du gouvernement et politiciens se bousculaient hypocritement au portillon pour accompagner l’organisation de l’événement et recevoir les bénédictions du Saint hier homme. Bizarrement, pour cette 30ème édition, en pleine lutte pour la criminalisation de l’homosexualité dont Imam Fansou Bodian est l’un des porte-drapeaux, l’État était invisible à la cérémonie officielle.

Est-ce une consigne donnée au plus haut sommet de l’État ou plutôt une simple coïncidence ? L’absence des Représentants de l’État (Gouverneur de région, Préfet du département, chefs de services départementaux ou régionaux….), est diversement interprétée par les populations mais surtout les adeptes de l’imam Fansou Bodian. Ces derniers considèrent qu’il s’agit d’un manque de respect notoire vis-à-vis de leur Guide religieux et ne comptent pas tendre l’autre joue.

 « Comme l’imam l’a bien dit dans son discours, il n’est demandeur d’absolument rien du tout et ce n’est pas à son âge après avoir parcouru toute la sous-région à la recherche du Savoir et de l’érudition qu’il va s’amuser à se voir imposer des choix de vie », peste Yaya Diedhiou, un talibé de Fansou Bodian. Très remonté contre ce qu’il considère comme une atteinte profonde à leurs croyances, « Heureusement que les dignes fils du Sénégal, de Bignona, de Diegoune ont répondu présents pour la réussite de l’événement et ceux qui pensent que leurs dons tirés des deniers publics, pouvaient empêcher la réussite du Gamou , ont déchanté et nous leurs donnons rendez-vous pour les autres éditions », a précisé Yaya Diedhiou.

Abdoulaye Badji le Conseiller du président Macky Sall, Coordonnateur départemental de BBY et distributeur de billets invisible, Préfet et Gouverneur « retenus » à une réunion qui tardait à finir, les grosses pointures de l’APR, Benoit Sambou, Doudou Ka, Seydou Sané, Moustapha Lo Diatta, etc…. aux abonnés absents, Bougane Gueye Dany de Gueum Sa Bop et Yewwi Askanwi aux premières loges 

Avec ce boycott incompréhensible des leaders de BBY de Bignona et Ziguinchor, la coalition présidentielle vient de se tirer une nouvelle balle dans le pied. Coïncidant avec l’ouverture de la campagne électorale pour les élections locales, le Gamou aurait été une belle occasion pour les Aperistes de se donner de nouvelles chances après leur déconvenue en février 2019 devant Ousmane Sonko. Mais hélas, comme on le dit souvent « chassez le naturel, il revient toujours au galop ».

Quelle mouche a donc piqué les leaders de BBY de boycotter le Gamou de Fansou Bodian ? Pour Abdou Karim Sané du comité d’organisation de l’événement, « En 2019 lors de la dernière édition avant le Covid-19, l’État avait participé à hauteur de 5 misérables millions de francs et 10 tonnes de riz, certains hommes politiques avaient également donné une participation et l’imam leurs en est reconnaissant ».

« Si ces mêmes personnes font autre chose aujourd’hui, nous ne leurs en tiendrons pas rigueur car nous savons qu’aucun d’entre eux n’a le courage de poser un tel acte sans pour autant y être poussé. Par qui et pourquoi ? Les jours prochains nous édifierons », nous a déclaré Abdou Karim Sané qui poursuit, « C’était prévisible après le boycott du Gamou du Fogny et la réduction de l’enveloppe de celui des Kalounayes, on semble vouloir désigner les religieux comme étant les responsables de la défaite du président Macky Sall en 2019.

Entre l’engagement de l’imam Fansou Bodian contre l’homosexualité et son « idylle » avec le leader de Pastef, l’APR voit rouge et se cache derrière son petit doigt. Bougane Gueye Dany dégaine l’artillerie lourde, Aïda Mbodj et Khalifa Sall encensés, Mamadou Lamine Keïta fait de la résistance et met 500.000 francs sur le foulard de Ndoya 

Arrivés à Ziguinchor dans l’après-midi, les leaders de Yewwi Askanwi ont foncé directement à Bignona pour saluer l’imam Fansou Bodian et de solliciter ses prières. Tour à tour, Khalifa Sall et Aida Mbodj offriront un discours de haute facture devant l’assistance. Très ému par cette visite de l’impressionnante délégation, Fansou Bodian les remerciera pour ce geste tout en leurs demandant de ne point se départir des idéaux du Prophète (PSL) et de continuer de dire la vérité en tous lieux et en toutes circonstances. 

« Depuis les événements de mars dernier, nombreux ont essayé de convaincre l’imam Fansou Bodian de condamner publiquement le leader de Pastef. Ce à quoi le Saint homme s’est toujours refusé car, ayant toujours été loin des chapelles et des querelles politiciennes », révèle Karamba Badji. Selon notre interlocuteur, « le boycott du pouvoir n’est point une surprise pour eux car, certains hommes politiques nous ont demandé de ne plus recevoir Ousmane Sonko à Bignona si nous voulons continuer de bénéficier de leur soutien financier. C’est un véritable manque de respect ».

Pour Karamba Badji, « Ces gens elus ou nommés à des postes de responsabilités, oublient leurs engagements d’hier devant l’imam Fansou Bodian. Mais, je leurs rappelle simplement, que nous continuerons d’aller vers les populations, d’ouvrir des Daaras et d’œuvrer comme nous le faisons pour le retour à une paix définitive en Casamance. Ils peuvent garder leur soutien, le Gamou se tiendra Inch Allah annuellement ».

Pape SANÉ 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here