Assome Diatta nomme un photographe conseiller technique et soulève l’ire des syndicats

Plus rien ne va plus au ministère du Commerce et des PME. Les syndicats maisons ont décidé de mettre fin au diktat de leur patronne, Aminata Assome Diatta. Ces derniers qui fustigent la gestion de leur ministre qui au delà de l’incompétence, fait dans le népotisme total. La preuve, Aminata Assomme a nommé un photographe avec un titre de conseiller technique du ministre dans un Département en charge du commerce. Le SYNACOM a invité les autorité a plus de vigilance dans le choix des hommes.

Le Syndicat national des agents de l’Administration du commerce (SYNACOM) crie au scandale. Dans un communiqué parvenu à Seneweb, le syndicat dénonce la gestion solitaire du ministère du Commerce.
« La nomination de Madame Aminata Assome Diatta au poste de ministre du Commerce et des PME en 2019 avait suscité SYNACOM et pour tous ses membres. C’est  en ce sens qu’un cadre du Commerce, Commissaire aux enquêtes économiques, a été porté à la tête du Département et pouvait apporter beaucoup plus dans la mise en œuvre des politiques commerciales, avec l’engagement et l’appui de tous les collègues », a rappelé le SYNACOM dans sa note.
De manière générale, explique le syndicat, son management, pour une administration aussi stratégique que le Commerce, souffre de beaucoup d’insuffisances. Et ces deniers se traduisent dans  le choix de ses collaborateurs et de ses actions prioritaires. A titre illustratif, interroge la note : «comment comprendre la nomination d’un photographe avec un titre de conseiller technique du ministre dans un Département en charge du commerce ? »
En effet, poursuivent les syndicalistes, sa toute dernière trouvaille concerne la vague d’affectations de Commissaires aux Enquêtes Economiques basée sur ses « humeurs  du moment » et sans aucune objectivité. Avec « cette dame », martèle le document « la rancune, le copinage, la camaraderie et le règlement de comptes constituent les maitres mots de sa politique managériale foulant au pied les règles élémentaires d’un bon fonctionnement d’une administration. »
« A titre illustratif, ce même ressenti est celui d’une bonne partie de l’opinion publique relayée par la presse notamment dans la gestion de la distribution du pain avec ses projets « JAYMA MBOUROU » et « JEGGUE » voués à un échec retentissant car d’application impossible. La plupart des start-up ont mis la clé sous le paillasson après quelques semaines de mise en œuvre et d’inactivité », révèlent-ils.
Non sans inviter les  concitoyens à réécouter toutes les sorties médiatiques de Aminata Assome DIATTA pour comprendre ses limites techniques et communicationnelles.
« Au passage, nous invitons les corps de contrôle, les autorités du Comité de suivi de la  Force COVID-19  à exiger un bilan détaillé et justifié du fonds de riposte mis à la disposition du Département à l’instar des autres Ministères. A l’heure du bilan, il est important de rappeler que les résultats engrangés depuis 2012 au titre de la veille sur le niveau de l’offre et en matière de négociations commerciales pouvaient être fortement renforcés si Madame le Ministre était mue par l’intérêt général », dénoncent les syndicalistes.
Pour terminer le SYNACOM a invité les autorité a plus de vigilance dans le choix des hommes.
Atlanticactu.com avec Seneweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici