jeudi, 29 juillet 2021 07:51

Ziguinchor : Pont de BAÏLA, le pire évité de justesse

Les plus lus

Le pire aurait pu se reproduire sur ce pont qui constitue une menace grave pour les usagers. Traverser les ponts de Baïla ou de Diouloulou, est similaire à faire du “Diégui Sirate”, d’après les chauffeurs et Habitués du tronçon routier qui relier la Gambie à Ziguinchor. Un accident d’une rare violence aurait pu dénombrer plusieurs victimes mais le sort en a décidé autrement.

dav
Hier, vers les coups de 20 heures 30 alors que les chauffeurs s’empressaient de rejoindre qui Banjul, qui Ziguinchor ou Bissau avant la fermeture du tronçon par les militaires, le chauffeur d’un taxi “7 places” en provenance de Ziguinchor a violemment heurté une voiture particulière sur le pont de Baïla. N’eut été ce qui reste de la grille de protection, l’un ou les deux véhicules se seraient retrouvés dans les Eaux. Sur le coup, un blessé grave et trois autres légers ont été secourus par les sapeurs pompiers de Bignona.

Concernant l’accident, M. Faye, conducteur de l’une des voitures, “J’avais fini de parcourir les 60 mètres du pont en provenance de Diouloulou quand j’ai senti le choc. La” 7 places”, qui venait en sens inverse ne m’a pas laissé le temps de franchir les derniers mètres et m’a entraîné sur une dizaine de mètres avant que la rembarde de sécurité ne m’arrête, sinon c’était le pire”

Pendant près de trois heures, cette partie était coupée du monde et n’eut été la diligence du Commandant de la brigade de Diouloulou, venu faire le constat et déplacer les véhicules, il est certain que les gens auraient soit rebroussé chemin soit dormi à la belle étoile.

Pourtant, le pont est non seulement vétuste mais est d’une largeur de 3,50 mètres ne pouvant assurer le passage que d’un seul véhicule. Et, ce tronçon aide non seulement à désenclaver Ziguinchor, Sédhiou mais, assure le trafic des marchandises entre la Gambie et la Guinée Bissau. Une occasion saisie par cette infirmière qui rejoignait son poste de travail dans l’un des villages de Diouloulou pour lancer un cri de cœur à l’endroit du Président Macky Sall.
“On voit à la télévision, le ministre des Infrastructures, Omar Youm visiter des chantiers un peu partout au Sénégal, n’est-il pas temps que le Chef de l’état se rappelle des promesses faites lors de sa tournée de construire de nouveaux ponts à Diouloulou et Baïla, des ponts où tous les jours, on frôle la mort”

dav

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus récents

error: