samedi, 27 novembre 2021 22:49

Inédit : Une école catholique refuse d’admettre des élèves voilées

Les plus lus

Les faits se passent au Sénégal, un pays connu pour sa tolérance religieuse, sociale. Des attitudes qui rangent ce pays au dessus des autres pays du continent mais, l’affaire des huit élèves musulmanes et voilées qui se sont vues refuser de venir en cours pour la rentrée des classes cette semaine, risque de nuire à cette belle image.

La direction de l’établissement a expliqué suivre un nouveau règlement vestimentaire qui impose d’avoir la « tête découverte ».
L’école Sainte Jeanne d’Arc de Dakar qui jouit d’une belle renommée, a refusé d’admettre en cours des élèves musulmanes portant le voile, en vertu d’un nouveau règlement qui suscite la polémique dans ce pays très majoritairement musulman et réputé pour sa tolérance religieuse.

« Nous sommes huit élèves, toutes voilées, à n’avoir pas été admises dans l’école aujourd’hui. Nous avons d’abord été regroupées, puis nos parents ont été appelés pour qu’ils viennent nous chercher », a déclaré mercredi 4 septembre une élève de terminale qui a souhaité conserver l’anonymat.

La direction de l’école a envoyé un message aux parents dans lequel elle précise que la « Congrégation des Sœurs de Saint-Joseph de Cluny », dont elle dépend, a décidé que la « tenue autorisée […] se composera à partir de la rentrée de septembre 2019 de l’uniforme habituel, avec une tête découverte, aussi bien pour les filles que les garçons ».

Tout en affirmant que l’école, créée en 1939, continue à accueillir des « personnes de toutes origines, cultures et croyances, sans exclusion », le texte demande « à tous les élèves, lorsqu’ils rentrent dans l’établissement, de respecter l’identité de l’école, en partie définie par la tenue ».

La direction relativise et parle de Huit élèves exclues sur 1 700

Située à deux pas de la cathédrale de Dakar, dans le quartier historique et administratif, l’école, l’une des plus réputées du pays, est fréquentée par des familles aisées. Des religieuses catholiques qui y travaillent portent un voile.

« Nous n’avons renvoyé aucun élève. Nous avons donné aux familles le règlement intérieur dès le mois de mai. Elles ont pu lire ce règlement, le signer et le valider avant les demandes d’inscription », a déclaré mercredi la proviseure de l’ISJA, Ryanna Tall.

« Pour les élèves dont nous avons constaté que la tenue n’était pas réglementaire, nous avons demandé aux familles de bien respecter le règlement intérieur qu’elles ont signé », a-t-elle ajouté. Le nombre d’élèves voilées non admises n’a pas été indiqué. L’établissement compte plus de 1 700 élèves, garçons et filles.

La direction « joue avec les mots », a regretté Jamal Abass, dont deux filles n’ont pas été admises. « Elle ne mentionne pas de manière précise l’interdiction du voile, mais dans les faits, c’est ça ».

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus récents