URGENT : Réunion du MFDC: La gendarmerie arrête 11 personnes à Kagnobon

Atlanticactu.com l’avait annoncé en exclusivité le vendredi. En effet, la réunion programmée par les membres du Mouvement des Forces Démocratiques de la Casamance dans le village de Kagnobon à quelques encablures de Bignona, n’a pu se tenir. C’est aux aurores que les éléments de la brigade de gendarmerie, soutenus par les militaires du 25ème B.R.A., ont procédé à des interpellations.

Contrairement à la rencontre avortée de Diouloulou il y’a deux semaines, cette fois-ci, les autorités ne sont pas tombés dans le piège de la démonstration en déployant des effectifs militaires. Ayant appris la tenue d’une réunion publique du MFDC dans le Blouf, considéré comme l’un des fiefs de Salif Sadio, les gendarmes de Bignona ont activé leurs sources pour en avoir le cœur net.

Cette solution a été payante car, les gendarmes auront appris la tenue et le lieu de la réunion sans compter, les différents responsables en charge de l’organisation. Une information de taille leur est également parvenue, « Salif Sadio n’assistera pas à cette réunion car étant absent par contre, son proche lieutenant Arona Diédhiou devrait le représenter ».

Forts de toutes ces informations, seul le feu vert de la Présidence était attendue pour passer à l’acte. Chose faite, et c’est ainsi que les pandores ont réussi à mettre la main sur un homme de 70 ans du nom de Lamine Sonko, présenté comme le représentant de Salif Sadio dans le Blouf ainsi que près d’une dizaine d’individus présumés appartenir au MFDC dont le chef de village. D’ailleurs, selon nos sources, ce dernier vient d’être relâché car n’ayant pas été impliqué dans l’organisation de cette rencontre.

Avec la tenue de ces réunions publiques du MFDC notamment à Koundioughor et à Thionk Essyl avec le silence de l’État, l’interdiction de celle prévue à Diouloulou et l’interpellation des organisateurs de la rencontre de Kagnobon, n’est-ce pas une réaction tardive des autorités. Surtout, que les membres du Mouvement des Forces Démocratiques de la Casamance, déclarent avoir un document administratif leur autorisant de se réunir. Document qui serait à l’origine de l’interpellation suivie de la relaxe rapide des représentants de Salif Sadio à Diouloulou.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici