Un mort dans une manifestation anti-confinement à Kinshasa en Rdc

Les vendeurs du marché principal de Kinshasa, en République démocratique du Congo (Rdc), ont manifesté mardi pour réclamer la réouverture des commerces et allègement des mesures de confinement imposé dans la capitale depuis plus de deux mois sur fond de pandémie de coronavirus. Au cours de la manifestation, une personne a été tuée, a appris atlanticactu.com.

La manifestation s’est déroulée dans la commune de Barumbu (Centre, Kinshasa) porte d’entrée du Marché « Zando » qui abrite des dizaines de milliers de vendeurs. Pneus brûlés, rues barricadées, chants hostiles aux autorités, les manifestants n’ont épargné aucun moyen pour crier leur colère, ont rapporté des témoins cités par l’Agence Anadolou.

Pendant les échauffourées avec les forces de l’ordre, un manifestant a été tué « par électrocution », selon la police. Une information démentie par des témoins oculaires qui assurent que la police a tiré des balles réelles pour disperser les manifestants.

Lundi 8 juin, le gouverneur de Kinshasa, Gentini Ngombila, a annoncé que le marché principal de la capitale, qui avait été fermé pour limiter la propagation du coronavirus, le restera jusqu’à l’exécution de travaux d’assainissement, car selon les autorités de la ville, « ce marché produit pas moins de 100 tonnes de déchets par jour ».

En Rdc, la barre de 90 décès des suites de la Covid-19 a été franchie lundi 9 juin. Le cumul des cas a atteint les 4.259 dont 539 personnes guéries. Depuis le début de l’épidémie du COVID-19, Kinshasa, la capitale du pays, reste l’épicentre.

La Rédaction (atlanticactu.com)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici