lundi, 4 décembre 2023 20:02

Sénégal : 11 jeunes pris avec des clous et marteaux accusés de préparer des attentats terroristes

Les plus lus

Sénégal
Atlanticactu / Dakar / Cheikh Saadbou Diarra
Arrêtés vendredi 11 août par les éléments de la Sûreté Urbaine, les 11 jeunes devront être présentés au Procureur de la République de Dakar ce lundi. En possession de clous, marteaux, d’essence pour confectionner des herses et des cocktails-molotov, ils sont soupçonnés de préparer des actes terroristes à Dakar et dans d’autres localités du pays. Faut-il en rire ou en pleurer mais les lourdes accusations qui planent sur la tête de ces suspects augure d’un long séjour carcéral comme pour la plupart des 800 détenus politiques arrêtés il y’a quelques mois.
C’est sur la base d’un renseignement anonyme relative à un dénommé Cheikh Diouf qui avait par-devers lui des herses pour perpétrer des actes terroristes à Dakar que les hommes du Commissaire Bara Sangharé ont mené des investigations qui leurs ont permis de démanteler le gang des terroristes. La même source renseigne que ce dernier a quitté Kaolack à bord d’une moto avec une grande quantité de herses qui auraient été confectionnées par un certain Bitèye pour des actes terroristes prévus le vendredi 11 août à Dakar, d’après l’informateur des policiers.
Des sources policières renseignent que “les herses ainsi que l’essence et d’autres produits servant à la confection des cocktails Molotov devaient être distribués aux cellules de Pikine, Yoff, Keur Mbaye Fall, Zac Mbao et Rufisque (groupe de l’autoroute à péage), Parcelles-Assainies, VDN 3. Des individus avaient déjà quitté Kaolack, Bignona, Mbacké et la République de Gambie pour rejoindre des groupes afin qu’ils se rendent au centre-ville”. À l’aide d’une surveillance en temps réel et d’une géolocalisation permanente, les éléments de la Sûreté urbaine ont intercepté Cheikh Diouf, un prétendu étudiant en infographie avec un sac contenant plusieurs herses. Interrogé avant son entrée dans la capitale. Ce dernier aurait avoué qu’il prévoyait de poser des actes terroristes le vendredi en compagnie d’autres personnes à qui il devait distribuer ces produits ainsi que de l’essence, dans le but de compromettre la sécurité publique.
« En sa compagnie et sur ses indications, il a été procédé à l’interpellation du nommé Matar Sall, technicien fibre optique à Afitel, domicilié à Keur Mbaye Fall. Ce dernier dirigeait une cellule et devait recevoir du matériel et de l’argent. Poursuivant, il a été procédé à l’interpellation du nommé Ahmadou Bamba Cissé, né à Mbacké, agent de la Sonatel domicilié à Mbacké. Le susnommé était le coordonnateur des actes et devait donner les instructions à Cheikh Diouf pour distribuer le matériel aux différents groupes », informe notre source.
Ces investigations ont permis de procéder à l’interpellation d’autres mis en cause. Il s’agit de Mouhamed Seck dit “Seydina”, né à Kaffrine, se disant étudiant en arabe, domicilié à Pikine Texaco, en provenance de Kaolack ; Yaya Sagna, né à Mpak (Ziguinchor), se disant clerc huissier et domicilié à la cité Damels PA (il dirigeait le groupe des Parcelles-Assainies), Hubert Édouard Mendy, né à Katoure, se disant étudiant en commerce international et domicilié à Sam Notaire Guédiawaye, qui dirige le secteur de la VDN 3. Ces 11 personnes, qui devaient poser des actes terroristes dans le secteur de la VDN 3 (groupe d’Édouard) ont été mises hors d’état de nuire. Ils logeaient à Sam Notaire.

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus récents