« Scandale au cœur de la République »: Le « Thierno » de Ndioum réclame 10 milliards pour laver l’affront subi

Il l’avait annoncé, il l’a fait. Lui c’est Cheikh Omar Hanne, ex directeur du COUD et ci-devant Ministre de l’enseignement supérieur. En effet, le « Thierno » de Ndioum, localité dont il est le Maire, réclame pas moins de 10 milliards à Pape Alé, Mody Niang Get Nafi Ngom Keïta. Il a servi une citation directe à ce beau monde qui l’aurait diffamé dans le livre publié récemment par le Journaliste Pape Alé Niang, « Scandale au cœur de la République ». Une grosse farce quand on sait que les vérificateurs de l’IGE ne peuvent être poursuivis dans ou à l’occasion de l’exercice de leurs fonctions.

À l’image des personnalités du régime actuel impliqués dans les scandales financiers, Cheikhs Oumar Hanne a décidé de jouer à fond la Caisse la victimisation à outrance. L’homme épinglé par plusieurs rapports continue non seulement de plaider son innocence mais, décidé d’aller plus loin en s’étant en Justice. Comme c’est à la mode en 2020, les ministres et autres directeurs généraux cités dans la presse, ne se gênent pas de réclamer des milliards en guise de dommages et intérêts. Le « Thierno » de Ndioum suit la logique de Mambaye Niang, Cheikh Kanté, etc … qui ont réclamé ces sommes astronomiques à des journalistes qui ont osé dire la vérité sur leur gestion nébuleuse.

Le ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation est déterminé à laver son honneur, après qu’il a été victime d’attaques dans le livre du journaliste Pape Alé Niang intitulé “scandale au cœur de la République : le dossier du coud”.

Selon nos sources, c’est ce mardi que les avocats de cheikh Oumar Hanne , ancien directeur général du centre des œuvres universitaires de Dakar, ont passé à l’action en servant des citations directes à Pape Alé Niang, Nafi Ngom Keita et Mody Niang. Il réclame également la somme de 10 milliards de francs. Le maire de la commune de ndioum les accuse formellement d’avoir cherché à nuire à sa réputation à travers “un livre diffamant bourré de contrevérités” dont l’objectif est de le présenter comme le symbole de la mal-gouvernance du régime de Macky Sall.

Ce qui, d’après lui, est peine perdue, soulignant qu’il n’y a pas de mal-gouvernance dans ledit régime. Une conférence de presse des conseils de cheikh Oumar Anne est d’ailleurs prévue jeudi pour éclairer davantage les sénégalais sur cette affaire qu’ils qualifient de banditisme.

Khadim Mbodj

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici