vendredi, 1 mars 2024 02:14

Report de la présidentielle : Le Sénégal en feu, des manifestations massives pour exiger le départ de Macky Sall.

Les plus lus

Sénégal
Atlanticactu / Dakar / Cheikh Saadbou Diarra
Malgré les appels de la communauté internationale ordonnant la tenue l’élection présidentielle à date échue, le président Macky Sall continue de manœuvrer pour se maintenir au pouvoir en reportant le scrutin sine die et proroger son mandat qui prend fin le 02 avril 2024. Des manifestations massives ont éclaté dans plusieurs villes pour exiger le départ de Macky Sall.
Une vague de manifestations sans précédent secoue le Sénégal depuis ce vendredi à 15h alors que des milliers de citoyens descendent dans les rues de Dakar et d’autres villes majeures pour exiger le départ du président Macky Sall. Les manifestants, principalement des jeunes, des femmes et même des personnes âgées, ont répondu à l’appel de la coalition des opposants de l’opposition candidat à la présidentielle, exprimant leur mécontentement face au report des élections et réclamant la libération de Ousmane Sonko.
L’équipe de votre média Afrik Inform au Sénégal rapporte que les rues de Dakar sont paralysées, les banques fermées, et la circulation fortement perturbée avec des barricades érigées sur les autoroutes et les routes nationales. Des affrontements violents ont éclaté entre les manifestants et les forces de sécurité à plusieurs endroits, notamment à Colobane, Tivaouane, Kaolack, et dans le quartier de Liberté 6. Malgré les tentatives des forces de l’ordre pour disperser la foule, les manifestants ont réussi à tenir bon, forçant même l’armée à battre en retraite à Grand Dakar.
La situation reste tendue avec des scènes de violence signalées, y compris des véhicules de police incendiés et des affrontements continus entre les manifestants et les forces de défense et de sécurité. Les routes principales sont bloquées à travers le pays, créant un chaos généralisé.
La tension monte alors que les manifestants continuent de défier les autorités et occupent des points stratégiques dans les villes. Des images de véhicules brûlés, de barricades en feu et de confrontations entre manifestants et forces de l’ordre circulent largement sur les réseaux sociaux, témoignant de la gravité de la situation.
Dans ce climat d’agitation croissante, la réaction de la communauté internationale reste très attendue pour dénoncer le coup d’État constitutionnel orchestré par Macky Sall.

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus récents