vendredi, 22 octobre 2021 19:05

Massacre des Royhingas en Birmanie, Adama Barrow fait condamner Facebook devant la justice américaine

Les plus lus

Le gouvernement gambien a remporté son procès historique contre le géant des médias sociaux Facebook devant un tribunal américain. La Gambie avait attrait Mark Zukerbeg sur des vidéos anti-Rohingya diffusées par le réseau social.

Le juge Zia M. Faruqui du tribunal du district de Columbia a ordonné à Facebook de fournir le contenu qu’il a supprimé des comptes birmans interdits concernant le discours de haine anti-Rohingya et l’incitation à la violence.

Dans sa décision, le juge a déclaré : « Le verrouillage du contenu demandé aura pour conséquences de gâcher l’opportunité de comprendre comment la désinformation a engendré le génocide des Rohingyas et empêcherait un compte à la CIJ.

Facebook décrit ses efforts de remédiation pour son rôle dans ce qui s’est passé au Myanmar comme « l’un des travaux les plus importants effectués sur Facebook ».

« La décision de la Cour oblige Facebook à respecter ses paroles. Pour les raisons qui précèdent, la demande de la Gambie pour du contenu sans plate-forme et des documents d’enquête interne connexes est accordée mais sa demande de déposition auprès de Facebook lui est refusée », a-t-il ajouté.

Le gouvernement gambien a salué la décision en déclarant que « cela signifie que le respect de cette ordonnance par Facebook garantirait une production importante d’informations qui pourraient soutenir la Gambie dans son affaire actuelle contre le Myanmar devant la Cour internationale de justice (CIJ) ».

Le différend avec Facebook fait partie des efforts de la Gambie pour accéder à des vidéos incriminantes de responsables birmans, y compris des officiers supérieurs de l’armée confrontés à des accusations de génocide contre la minorité Rohingya.

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus récents