jeudi, 7 juillet 2022 05:14

Invitée en Espagne, le FRAPP exige la main levée du contrôle judiciaire de Fatima Mbengue

Les plus lus

En marge de la conférence de presse, les membres du mouvement Frapp France dégage se sont exprimés sur l’affaire Ousmane Sonko-Adji Sarr. Ils demandent au juge de disculper leur camarade Fatima Mbengue, placée sous contrôle judiciaire depuis le 23 février 2021 pour qu’elle puisse participer en tant que paneliste à une conférence internationale organisée par Médico del Mundo, en Espagne du 9 au 27 juin 2022.
« L’affaire Fatimata Mbengue contre l’Etat du Sénégal est partie de l’affaire du complot national et international Adji Sarr-Ousmane Sonko. Notre camarade est placée sous contrôle judiciaire depuis le 23 février 2021, ce qui fait qu’elle ne peut pas sortir du territoire national », a dit Aliou Gerard Koita, membre de Frapp France dégage.
D’après lui, leur camarade est poursuivie pour des délits « d’associations de malfaiteurs, complicité de diffusion contraire aux bonnes mœurs, complicité de collecte de données à caractère personnel, complicité de menace et voie de fait».
Le mouvement dénonce également « ces mesures visant à vexer des citoyens comme Fatima Mbengue, Ousmane Sonko, entre autres ».
Selon M. Koita, Fatima a demandé au juge de lever son contrôle judiciaire ou de ne se présenter qu’une fois tous les trois mois. « Elle a demandé au juge l’autorisation de sortir afin de participer en tant que paneliste à la conférence internationale organisée par Médico del Mundo, en Espagne du 9 au 27 juin 2022 ».
Le Frapp demande le « classement sans suite de ce complot que tout le monde sait qu’il n’y a eu ni viol, ni grossesse ». Aliou Koita et Cie annoncent avoir déposé une lettre sur la table du juge depuis le 16 mai 2022.

Plus d'articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Les plus récents