samedi, 13 août 2022 05:56

Guinée Bissau : Malgré l’opposition du « général », le PAIGC tient son congres en mi-août

Les plus lus

@Atlanticactu.com – Prévu depuis le début de l’année, le Congrès du PAIGC qui devrait introniser Domingo Simoes Pereira à la tête de ce parti, a été interdit par le « général » Umaru Embalò. A maintes reprises, Umaru Embalò a trouvé des subterfuges pour interdire la tenue de ce congrès dont le dénouement pourrait être le début de la fin pour le « général » d’opérette installé par la force en janvier 2020 par certains chefs d’état de la CEDEAO en plein processus électoral.
Pour empêcher Domingo Simoes Pereira son challenger lors de la présidentielle dernière, Umaru Embalò a usé de tous ses pouvoirs pour empêcher la tenue du congrès du PAIGC. Si les menaces d’emprisonnement n’ont pas prospéré, le « général » a « acheté » plusieurs responsables du parti qui a conduit la Guinée Bissau à l’indépendance pour faire ombrage à Domingo Simoes Pereira. La ténacité du leader a fini par payer car le PAIGC tiendra son congrès durant ce mois d’août suite à une décision de justice.
En effet, après plusieurs reports, le PAIGC prévoit de tenir le dixième congrès plus tard ce mois-ci. Manuel dos Santos le chef du parti « Manecas » est heureux de la fin des obstacles juridiques. Maintenant il ne reste plus qu’à travailler sur la logistique. Dans une mauvaise posture depuis février, le dixième congrès du Parti africain pour l’indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC) peut déjà se tenir.
La Cour des relations de Guinée-Bissau a jugé, lundi dernier, inapproprié un recours déposé par Bolom Conte, qui a empêché PAIGC de tenir son congrès. Conte a affirmé qu’il était empêché de participer à la liste des délégués. Après la décision de justice, le congrès du parti historique guinéen avance. Dans un entretien avec DW Africa, Manuel dos Santos ‘Manecas’, président du comité préparatoire du dixième congrès du PAIGC, le garantit.
Sur les obstacles à la tenue du Congrès du PAIGC, Manuel Dos Santos, « Oui, il n’y a plus d’obstacle. Nous tiendrons le congrès dès que possible. Il ne reste plus que quelques problèmes logistiques, que nous devons régler. C’est une question de jours, pas de mois. Pas encore, mais ce sera à la mi-août. »
Quid de la procédure intentée par Bolom Conte contre le PAIGC, « Ces gens sont des taupes et travaillent à détruire le Parti de l’intérieur. Ce que cherche Bolom Conte et ses soutiens, c’est une nouvelle  tentative de reporter le congrès pour des raisons illégales mais politiques.
Et sur une probable candidature unique de Domingo Simoes Pereira pour présider aux destinées du PAIGC, Manuel Dos Santos déclare, « Je ne pense pas. Il y a d’autres personnes comme João Bernardo Vieira, Octávio Lopes, Raimundo Pereira – et d’autres peuvent se prononcer- qui se présentent comme candidats potentiels. Un ancien vice-président du parti vient de se présenter, il avait quitté PAIGC il y a plusieurs années et veut aussi se présenter aux élections. Il est évident que toutes les personnes qui veulent se présenter à la présidence du parti – et qui remplissent les conditions nécessaires et suffisantes – pourront le faire. On va pas mettre d’obstacles pour absolument personne. Mais la candidature se fait en congrès pas en dehors de ça. »
Quant aux élections législatives anticipées de décembre prochain, Manuel Dos Santos est sans équivoque, « Si le processus juste et transparent, je ne doute pas que le PAIGC gagnera. Voilà ma conviction personnelle ». Et Manuel de préciser, « le temps est court et Umaru Embalò préfère s’occuper de sa présidence à la CEDEAO et de son image que je ne pense pas que l’élection se tiendra en décembre. Parce que le recensement doit encore être terminé. Cela prend du temps et c’est la saison des pluies, la circulation dans certaines régions est problématique – et les pluies ne se terminent pas avant octobre. Donc, je ne vois pas comment on peut tenir une élection en décembre, surtout du côté logistique. »
Cheikh Saadbou DIARRA 

Plus d'articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Les plus récents