Guinée : Alpha et Mohamed Condé traduits devant le Parquet Financier de Paris

Sale temps pour le président guinéen Alpha Condé et son fils Mohamed Condé ainsi que son intendant. Ils sont visés par une plainte pour corruption, enrichissement illicite et abus de biens sociaux par le Collectif pour la transition en Guinée (CGT), basé en France.

Cette structure créée à Paris regroupe des figures de la diaspora guinéenne de France et de personnalités africaines et françaises engagées dans le combat pour les droits de l’Homme. Elle se donne pour mission particulière, de lutter contre la présidence à vie pour Alpha Condé en République de Guinée.

Ce Collectif décide de déposer une plainte devant le parquet national financier de Paris, contre le Président guinéen de faire main basse sur les richesses de ce pays, classé parmi les plus pauvres du monde, « avec la complicité d’hommes d’affaires véreux et de compagnies minières sans foi ni loi. Les agissements de ces dernières engendrent des désastres humains et environnementaux. »
Cependant, au cours d’une conférence de presse que ce collectif animera dans les prochains jours en France, les membres vont annoncer l’action judiciaire engagée contre le Président Alpha Condé, son fils Mohamed Condé, son argentier Fadi Wazni et son intendant Kabinet Sylla dit Bill Gates, pour trafic d’influence et autres faits cités ci-dessus.

« Le CGT demande également dans sa plainte, l’ouverture d’une enquête sur les actes du Président Alpha Condé et ses proches dans le cadre des conventions d’exploitation minière (AMR, Chalco, SMS Winning, TBEA…) et des partenariats publics-privés (PPP). »

« La Guinée n’est pas la chasse gardée patrimoniale de Monsieur Alpha Condé et des clans kleptocrates qu’il entretient », déplore le CGT.

Atlanticactu.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici