Grâce Présidentielle : Khalifa Sall déchire le Protocole « Touré »

Les masques commencent à tomber même si l’euphorie de la libération de l’ex Maire de Dakar est la chose la plus partagée. Intervenant dans une télé de la place, Me Khassimou Touré qui dit « avoir pris toutes ses responsabilités pour introduire la demande de grâce », avait déjà jeté les germes d’un énième protocole. Les soupçons d’Atlanticacti.com se confirment au vu des derniers développements

C’est une foule en liesse qui a accueilli Khalifa à sa sortie de prison. Affichant son sourire légendaire, levant les mains à l’endroit de ses milliers de fans, l’ancien maire de Dakar cachait une colère profondes. Et pour cause, il a été le dernier à être avisé de cette grâce qui lui rendait sa liberté. En plus, Khalifa Sall n’a jamais été demandeur. C’est Me Khassimou Touré, dont le frère Mbaye Touré qui est condamné en même temps que Khalifa Sall, qui a pris cette initiative personnelle.

Une initiative qui a mis en colère.
Khalifa Sall qui a refusé dans un premier temps de quitter Rebeuss.

Les mots ont volé très bas hier dans l’après midi quand la direction de la prison est venue informer Khalifa Sall de la gråce qui venait de lui être accordée. Sans tarder, l’ex Maire de la capitale a fait appeler ses avocats pour en savoir plus.
Grande a été sa surprise d’apprendre que c’est le frère de son compagnon d’infortune qui a été à l’origine de cet imbroglio. Me Khassimou Touré l’informe à son tour. Des mots qui ont mis Khalifa Sall dans tous ses états et, pis il a apostrophé l’avocat sur sa décision d’écrire une demande de grâce à son nom
alors qu’il n’est pas son avocat.
À cette question, Me Touré rétorqua qu’il avait agi au nom des trois à savoir Khalifa Sall, Mbaye Touré et Yaya Bodian.

C’est sur ces entrefaites que Me Demba Ciré Bathily est intervenu pour dire ses vérités à Me Khassimou Touré. Me Bathily de lui faire savoir qu’il n’avait aucun mandat d’agir de la sorte et là un échange de propos aigres-doux éclate entre les robes noires. Vu que le Décret était déjà signé et l’ordonnance du juge délivrée, tout était déjà fait pour une sortie de prison des trois.

De 14 heures à 18 h, dialogue de sourds et Khalifa Sall refuse de quitter la prison. Toute la stratégie du pouvoir s’écroule

Pour le pouvoir qui comptait faire un remake de la libération de Karim Wade, tout tombe à l’eau. Les avocats du Maire font bloc et dénoncent le caractère illegal du demandeur. Des menaces, il y en avait à Rebeuss. Des altercations entre les avocats Me Khassimou Touré et Me Demba Ciré Bathily aussi. En effet, l’ancien maire de Dakar avait refusé catégoriquement de quitter la prison, disant que Me Khassimou Touré avait agi à son insu pour aller demander une grâce en sa faveur. Là, ses avocats, ont tenté de le raisonner lui expliquant qu’il ne pouvait plus rester en prison parce que le Décret a été signé et l’ordonnance du juge délivrée. Ils ont fini par le convaincre de sortir avant de promettre de régler les choses avec Me Khassimou Touré très prochainement.
Convaincu qu’il ne pouvait plus rester en prison, Khalifa Sall a boudé les deux véhicules mis à disposition par Me Khassimou Touré pour embarquer dans celui de Me Demba Ciré Bathily pour sortir de prison à 20h30.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici