Gambie : Saisie de plusieurs tonnes de cocaïne : Remise en liberté de Chérif Njie, les populations doutent la DLEAG rassure sur la suite de l’enquête

@Atlanticactu.com – L’affaire de l’importante quantité de cocaïne saisie au port de Banjul, continue d’alimenter toutes les rumeurs. Après la mise à l’écart de certains officiers jugés « trop bavards », les accusations de l’opposant Usainu Darboe contre le président Adama Barrow, c’est la mise en liberté du principal suspect qui inquiète. Sherif Njie arrêté sur les lieux, a bénéficié d’une décision de justice au moment où le principal mis en cause, Banta Keita reste introuvable.

Pourtant, dès le début de cette affaire, de nombreux officiers de police gambiens avaient alerté sur le fait que des pontes du pouvoir de l’actuel président, n’avaient pas intérêt à ce que la lumière soit apportée dans cette saisie record de plus de trois tonnes de cocaïne. Pour ces derniers, depuis la chute de Yaya Jammeh, toutes les affaires de drogue se sont conclus par des arrangements.

Cest pourquoi, en annonçant la libération de Sherif Njie par un tribunal, Lamin J. Gassama le directeur du renseignement et de la coopération internationale de la Drug Law Enforcement Agency Gambia (DLEAG), a fini par confirmer les soupçons de ceux qui croyaient dur comme fer que cette affaire n’aboutirait pas. Mais, ce dernier confirmera une nouvelle arrestation de Shérif Njie qui a été libéré par un tribunal de première instance de Banjul après que les procureurs aient demandé au tribunal de renvoyer l’affaire à la Haute Cour.

Pour Lamin J. Gassama, s’adressant à Atlanticactu, « les enquêtes ut les trois tonnes de cocaïne découvertes au port de Banjul seront bientôt terminées ». Et d’assurer qu’ils travaillaient dur pour terminer rapidement afin d’envoyer le dossier au ministère de la Justice pour obtenir des avis juridiques sur la question. Il a ajouté que Banka Keita et Shérif Njie seront inculpés à la Haute Cour.

Usainou Darboe accuse le président Adama Barrow d’être le parrain de la drogue s’il ne justifie l’achat de dizaines de véhicules type 8X8 acquis à la même période. Des officiers de police dénoncent leur mise à l’écart après avoir arrêté un entrepreneur proche de la State House

À la question de savoir si Banta Keita et Sheriff Njie étaient les seuls suspects dans l’affaire de la drogue, Lamin Gasama a répondu: «Laissez les enquêtes se terminer. Je ne veux pas dire il y a combien personnes impliquées car à ce stade, cela pourrait nuire à nos enquêtes. » mais, dira t’il, « Je peux vous assurer que rien n’a été laissé au hasard et que les diligences nécessaires ont été faites », a confié le directeur de la Dleag Lamin Gassama.

Malgré les assurances de la Dleag, les gambiens restent sceptiques sur la suite de cette affaire. Car, depuis l’avènement du président Adama Barrow, aucune affaire de drogue n’a été vidée par les tribunaux. D’ailleurs, ce qui avait poussé l’opposant Usainou Darboe à accuser Barrow, « Si le président ne nous édifie pas sur la provenance des fonds qui lui ont permis d’acheter plusieurs dizaines de voitures de luxe type 8X8, je ne serais pas étonné qu’il soit le parrain des trafiquants ».

Avec un boom immobilier sans commune mesure ces trois dernières années, des saisies record de drogue et l’implantation de banques classifiées dangereuses, la Gambie ne tend t-elle à ravir la vedette à la Guinée Bissau considérée comme un Narco État

Si la justice Bissau guinéenne avait réussi à faire juger pour la première fois des trafiquants de drogue et d’administrer de lourdes peines de prison sous l’ancien régime, des aménagements de peine ont été faites par Umaru Embalò à son arrivée. Et malgré les saisies de cocaïne, il semble que la justice soit retombée dans ses travers d’antan. C’est à dire la corruption…

Ce qui pourrait arriver en Gambie si on se fie à certains observateurs qui ont fait le parallèle depuis la chute de Yaya Jammeh. Pour rappel, les agents de la DLEAG avaient saisi dans un conteneur au port de Banjul le 7 janvier 2021 118 sacs de cocaïne. Ces sacs étaient étiquetés comme du sel industriel.La saisie avait une valeur marchande estimée à plus de 13 millions de dollars américains.

L’agence antidrogue a décrit la capture comme la plus importante saisie jamais réalisée dans l’histoire du pays. À l’époque, Shérif Njie a été arrêté , mais le ressortissant français de 37 ans nommé Banta Keita, propriétaire présumé de l’envoi, est toujours en liberté et est actuellement traqué par les forces de l’ordre locales.

Les conteneurs provenaient de l’Équateur en Amérique du Sud.

Amsatou Barrow 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici