jeudi, 6 octobre 2022 17:16

Gambie : Recrudescence de meurtres et Viols, les populations exigent l’application de la peine mort

Les plus lus

En Les de quelques cinq ans, la Gambie jadis l’un des pays les plus sûrs d’Afrique, est comparable au Far West. Outre les cambriolages et les divers trafics en cours ( drogue, nous, faux médicaments…), chaque jour là police a saisie d’un meurtre au moins sans compter les agressions physiques. Dans leurs prêches de vendredi dernier, les Imams ont lancé un appel au président Adama Barrow de tout mettre en œuvre pour stopper ces crimes. Insuffisant, d’après les populations, il faut tout simplement appliquer la peine de mort comme sous le régime de Yaya Jammeh.
Les Gambiens appellent au retour de la peine de mort pour les meurtriers dans un contexte d’augmentation des meurtres dans le pays. La Gambie a connu une forte hausse des crimes notamment les meurtres, les viols, les vols à main armée, entre autres.
Plusieurs personnes ont été tuées au cours des dernières semaines dans la région du Grand Banjul. Les tueurs présumés sont en garde à vue dans l’attente de leur procès. Même si la police essaie de rassurer en parlant de cas isolés, les populations exigent des policiers qu’ils cessent le racket sur les routes pour assurer la sécurité des personnes et de leurs biens.
Pourtant, la police affirme que la criminalité est en baisse en Gambie, mais cependant, certains Gambiens en ont assez de la situation d’insécurité et veulent voir la répression gouvernementale contre la criminalité, y compris l’application de la peine de mort pour dissuader les criminels.
Interrogé, un père de famille a déclaré : « Nous commençons à regretter Yaya Jammeh car avec lui, on n’avait pas ce genre de problème. Aujourd’hui, nous souffrons et nous sommes dans l’insécurité même dans nos maisons et pourtant, nous payons nos impôts. Les policiers sont quasiment invisibles ”
La corruption, les trafics de drogue, de nous, de faux médicaments, l’impunité en cours actuellement en Gambie sont les causes de cette criminalité. Adama Barrow a ouvert la boîte à pandores que Yaya Jammeh avait définitivement fermée 
Un autre interlocuteur, imam de son état a également déclaré : « À mon avis, la proposition du président Adama Barrow de faciliter la légalisation des armes de protection n’est pas la solution, cela ne fera que rendre la situation plus complexe.
“Parce que si vous regardez les nations qui ont adopté de telles lois, elles le regrettent maintenant. Comment résoudre ces meurtres, il faut appliquer publiquement la peine de mort contribuera à réduire le nombre de meurtres.
« Cet acte fera craindre aux autres de ne pas commettre de meurtres. Et encore une fois, le jugement des meurtriers devrait être accéléré et la sécurité devrait être renforcée. »
Par contre, Lamin Gujabi est d’un autre avis, «Mon point de vue sur cette question est le manque de discipline chez les gens parce que cela ne se produisait pas auparavant.
“Beaucoup de ces enfants qui commettent des violences comme le meurtre ont des antécédents. Et je ne blâmerais pas le gouvernement pour l’insécurité, car s’il s’agit de problèmes comme les vols à main armée, je peux blâmer le gouvernement. Mais quelqu’un qui se lève et prend une arme et tue quelqu’un montre un manque de discipline.”
“Les parents devraient prendre leurs responsabilités et discipliner leurs enfants, la police faire son travail sinon ce problème persistera.”
Atlanticactu.com

Plus d'articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Les plus récents

Nous suivre sur les réseaux sociaux

Abonnez-vous et recevez nos dernières actualités