jeudi, 1 décembre 2022 02:47

Frontière Sénégalo-Gambienne :Un mort par balle, des questions sans réponse

Les plus lus

@Atlanticactu.com – Le PRO adjoint de la police de la Gambie, le surintendant adjoint des cadets Muhammed Y. Darboe, dit que les informations initiales qu’ils ont recueillies lors de la mort tragique de Yankuba Jarju, un jeune Gambien, ont révélé qu’il avait été abattu dans la forêt de Casamance, alors qu’il allait chercher du bois de chauffage. Ont-ils été confondus avec des trafiquants de bois et qui a abattu Yankuba Jarju ?
Yankuba Jarju, un jeune gambien du village de Gifanga, à Foni, aurait été tué par les soldats sénèses à la frontière de la Gambie et de la région de Cassamance au Sénégal dimanche, dimanche, mais la police PRO affirme que le meurtre a eu lieu à Cassamance. Le Surrintendant Muhammed Darboe a affirmé que le poste de police de Sibanor a reçu un appel téléphonique du membre de l’Assemblée nationale pour Foni Bintang, Bakary K. Badjie, qui a signalé une mort subite dans le village de Gifanga, est fermé à la frontière Gambie-Sénégal.
Selon la police qui a dépêché une unité d’enquêteurs sur place, « Arrivés dans le village, ils ont rencontré un témoin oculaire, Lamin Jarju, qui est l’un des trois garçons qui sont allés chercher du bois de chauffage. Ce dernier a confié à nos officiers qu’il était allé à la brousse avec Bakary Gibba et Yankuba Jarju (les deux du village de Gifanga) pour aller chercher du bois de chauffage dans une forêt à Casamance. Ils allaient chercher du bois autour des environs d’un village appelé Djibidione, proche de Sindian le fief de Salif Sadio . Selon Lamin Jarju, à un certain moment, ils se sont dispersés dans la forêt pour chercher du bois et peu de temps après, il a vu un drone avant d’entendre un coup de feu ».
« Il s’est précipité là d’où venait le bruit, lui et Bakary Gibba ont trouvé Yankuba Jarju (le Décédé) allongé sur le sol. Il a vu du sang s’échapper de sa tête et a bien vu un orifice fait par une balle. Ils ont ensuite ramené le cadavre à la maison. La police, à son arrivée chez le défunt, a négocié avec la communauté et a emmené le corps à l’hôpital de Bwiam, où un médecin l’a déclaré mort. On ne peut pas confirmer maintenant si la fusillade est effectuée par des soldats de l’ECOMIG ou des soldats sénégalais » a-t-il déclaré le Directeur adjoint de la police Muhammed Darboe.
Mais pour Lamin Tamba, un avocat membre de l’APRC le parti de l’ancien président Yaya Jammeh, « Il ne s’agit ni plus ni moins d’un meurtre perpétré par des militaires sénégalais contre un ressortissant gambien.Et d’accuser le silence complice du gouvernement de Adama BARROW qui ne fera rien à ce sujet ».
« Ce qui arrive aux Gambiens entre les mains des Sénégalais est inacceptable ! », a conclu Lamin Tamba.
Amsatu BARROW 

Plus d'articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Les plus récents

Nous suivre sur les réseaux sociaux

Abonnez-vous et recevez nos dernières actualités