Exclusivité – Pêche illégale : Conakry arraisonne deux navires Bissau guinéens

La revanche est un plat qui se mange froid, dirait-on. Avec l’arraisonnement de deux navires Bissau guinéens par la marine nationale, Umaru Embalo qui a crié sur les toits qu’il ne reconnaissait pas l’élection du président Alpha Condé, devrait chercher un autre interlocuteur pour sauver les équipages des deux chalutiers pris en flagrant délit de pêche illégale dans les eaux guinéennes.

Selon des informations exclusives de Atlanticactu.com, deux navires de pêches battant pavillon bissau-guinéen viennent d’être arraisonnés par les autorités guinéenne. Les navires étaient en activité de pêche illégale dans les eaux territoriales guinéennes. Les pêcheurs à bord étaient tous des étrangers : 8 chinois et 14 africains pour chacun des deux bateaux de pêche soit 16 chinois et 28 africains (Sénégalais,Bissau guinéens….) au total. Un coup de filet réussi grâce à l’intervention d’une équipe mixte de surveillance. Après leur arraisonnement, les deux navires ont été conduits à la brigade des unités flottantes de l’armée de l’air, basée au port autonome de Conakry.

Joint par Atlanticactu.com, le ministre des pêches et de l’Économie Maritime, Frédéric Loua a déclaré, « suite à une mission mixte, ministère des pêches et marine nationale, ces gens ont été surpris en activité de pêche dans nos eaux et aussitôt, ces bateaux ont été arraisonnés. Avant de les arrêter et d’arraisonner les navires, nos techniciens sont montés à bord pour vérifier tous les documents et, c’est là qu’ils ont constaté que les navires n’avaient pas de licence de pêche de Guinée, pas de matelots à bord, pas d’observateurs guinéens, pas le certificat de navigation et n’avaient pas non plus le VMS guinéen. Mieux, le capitaine a reconnu et a signé les procès-verbaux notifiant les infractions relevées. Les bateaux ont été ainsi amenés au port de Conakry. Nous avons reçu le rapport complet de nos inspecteurs et ses rapports ont été directement envoyés à la commission nationale d’arraisonnement » .

Morlaye Konté 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici