vendredi, 22 octobre 2021 19:54

Exclusivité- Gambie : Pour un second mandat, Adama Barrow obtient le soutien officiel de Yaya Jammeh

Les plus lus

Atlanticactu avait annoncé la primeur depuis plusieurs mois déjà. C’est chose faite à présent. L’Aprc de l’ex président Yaya Jammeh va officiellement soutenir Adama Barrow à briguer un second mandat. Cette union est la résultante du fameux “Protocole de Malabo” dont les premières conséquences ont été la restitution des biens du parti APRC et plus tard, le retour au bercail de Yaya Jammeh si son successeur gagne en décembre prochain. 

L’ancien parti au pouvoir, l’APRC, a confirmé la formation d’une alliance avec le Parti national du peuple (NPP) du président Adama Barrow pour la prochaine élection présidentielle du 4 décembre.

S’exprimant lors d’une conférence de presse dans la salle Penchami, Fabakary Tombong Jatta a déclaré : « Nous avons déjà conclu des pourparlers d’alliance avec un parti politique qui est le NPP.

« La coalition ne concerne pas la NPP ou l’APRC mais la Gambie. C’est pourquoi le comité a pu parvenir à un accord et qu’ils agissaient dans l’intérêt suprême du peuple gambien.» , a-t-il ajouté.

“L’ancien président Yahya Jammeh devrait rentrer en Gambie après quatre ans d’exil si Adama Barrow rempile pour un second mandat” 

L’annonce intervient alors que l’APRC est divisé sur la formation d’une alliance avec le Parti national du peuple, car un groupe dissident du parti pense que cela tuera L’APR. Cependant, pour M. Jatta, «Le pouvoir appartient à notre peuple, c’est pourquoi nous les avons engagés à travers une tournée nationale”. .

Poursuivant, l’intérimaire de Yaya Jammeh à la tête de l’Aprc, “Après l’examen avec la majorité en vers de nos membres, nous avons décidé d’informer notre partenaire que nous étions d’accord en tant que partie et que nous devrions maintenant faire une cérémonie de signature.”

Pour rappel, l’APRC a longtemps été exclu dans la gestion publique du pays sans aucune décision de justice et ce,  à la suite d’allégations sur des présumés crimes financiers et meurtres commis par Yaya Jammeh et ses proches. Ces accusations ont été faites par divers témoins devant la TRRC dont le président Essa Faal est également candidat à la présidence.

Amsatou BARROW

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus récents