lundi, 20 mai 2024 10:14

Déclaration de politique générale du PM Ousmane Sonko, le député Abdou Mbow brandit la motion de censure

Les plus lus

Sénégal
Atlanticactu / Dakar / Khadim Mbodj
Va-t-on assister au début des hostilités entre la nouvelle opposition et les tenants du pouvoir actuel ? À suivre les échanges par presse interposée entre le Porte-parole du gouvernement et le président du Groupe parlementaire de la coalition BBY, tout indique que  la déclaration de politique générale du Premier ministre Ousmane SONKO risque d’être une véritable bataille rangée.
Tout est parti des propos du ministre porte parole du gouvernement qui dans une intervention durant l’émission « grand jury » de Rfm, informé que le Premier ministre, Ousmane SONKO fera sa déclaration de politique générale, conformément à une tradition républicaine encadrée par la Constitution.
Une décision saluée par le Groupe parlementaire Benno Bokk Yaakaar dans un premier temps tout en prenant acte de cette volonté exprimée par le Premier Ministre qui est conforme à la lettre de la constitution. Mais, invité dans la même foulée à se prononcer sur une éventuelle motion de censure, Moustapha SARRÉ le Porte-parole du gouvernement a indiqué sur un ton menaçant à peine voilé que : « les députés de l’opposition sont dans l’obligation de prendre compte des résultats du scrutin présidentiel du 24 mars 2024 pour ne pas être désavoué par le peuple ».
Face à ce qui est considéré comme une menace à peine voilée, Le groupe parlementaire Benno Bokk Yaakaar, rappelle au porte-parole du gouvernement que la motion de censure fait partie de la panoplie d’instruments de contrôle de l’action gouvernementale dont dispose l’assemblée nationale. A ce titre ,sa mise en œuvre relève exclusivement de la compétence des députés quant à l’appréciation qu’il feront du contenu de la Déclaration de politique générale du premier Ministre, comme ce fut le cas de la motion de censure déposée par le groupe parlementaire yewi Ascanwi suite à la Déclaration de politique générale de l’ancien Premier Ministre Amadou Ba.
Dès lors, s’offusque Abdou MBOW Président du Groupe Parlementaire Benno Bokk Yaakaar « toute velléité de menaces sur les députés de l’opposition devient superflue, voire superfétatoire. Élus au suffrage universel direct, les députés de Benno Bokk Yaakaar invitent le gouvernement à respecter le principe de séparation des pouvoirs qui postule que chaque institution de la république s’occupe de ses propres affaires ».

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus récents