lundi, 14 juin 2021 06:34

Covid-19 : Aide aux ménages vulnérables : Dakar expose l’indigence des populations , Abidjan opte pour le Mobile Money

Les plus lus

Dans certains pays notamment le Sénégal et la Gambie, nous assistons à des images proches de la propagande montrant les chefs d’état devant des cargaisons de riz à distribuer aux personnes vulnérables par le Coronavirus. Ces deux présidents Adama Barrow et Macky Sall sont les deux seuls Présidents à exposer l’indigence de leur peuple, sans aucun voile de dignité, à la Communauté internationale. En quelques jours, Plus de 13 milliards de francs ont été distribués aux bénéficiaires ivoiriens tout en permettant au secteur très affecté de respirer.

Tous les Présidents africains responsables ont privilégié pour le transfert d’argent, plus rapide, plus économique, moins contagieux et avec moins de corruption.

En Côte d’Ivoire, l’Etat a annoncé le transfert de 13,3 milliards de F Cfa par mobile money à des ménages les plus pauvres. Une mesure qui rentre dans le cadre du plan de riposte au Coronavirus approuvé en conseil des ministres du 22 avril 2020 et déployé à partir du 23 avril 2020 en premier dans le grand Abidjan, épicentre de la pandémie et ensuite à l’intérieur du pays à partir du mois de mai 2020.
Pour cette opération d’envergure, le gouvernement ivoirien a choisi l’opérateur Orange, et notamment son service de transfert Orange Money. D’après le gouvernement, l’option des transferts par voie électronique a été privilégié pour limiter au maximum la distribution physique des vivres et non vivres et d’éviter des attroupements qui sont des vecteurs de propagation de la maladie.

Au moment où Macky Sall et Adama Barrow exposent la misère et l’indigence de leurs populations, ailleurs le Mobile Money a aidé à sauvegarder la dignité des bénéficiaires tout en permettant au secteur déjà très éprouvé de souffler un peu

Au Sénégal, à peine les distributions de denrées ont démarré que les contestations fusent de partout. Hier, les populations de Pikine, point de départ de la fourniture des kits aux ménages vulnérables, ont déchiré le ciblage fait par les autorités allant même pour certains jusqu’à y voir une « préférence militante ».

Ce qui n’est une surprise pour personne car dès le départ, les marchés octroyés dans le cadre du transport des vivres et celui de la fourniture du riz, ont soulevé plusieurs faisceaux indiquant un scandale. Aujourd’hui, l’aide alimentaire tarde à être acheminée, et cela va occasionner des rassemblements monstres dans les quartiers et les villages les jours prochains.

Pourtant, il aurait été plus simple et efficace d’utiliser les systèmes de paiement (Mobile Money) présents sur l’étendue du territoire national. Et, les mesures d’interdiction (Rassemblement, contact, etc) ne seraient pas enfreintes comme dans la banlieue dakarois é hier.

Pourtant, en Côte d’Ivoire au même moment, au total, c’est 177 198 ménages qui ont été identifiés pour bénéficier de cette assistance humanitaire. Sur les modalités de versements, les fonds seront transférés à raison de 75 000 francs CFA par trimestre pour un coût global de 13,3 milliards de francs CFA, selon le rapport du ministère de l’intérieur.

Christian Bellino MEA (Atlanticactu.com)

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus récents

error: