mardi, 28 septembre 2021 23:21

Cession du Camp Sékou Mballo, Macky Sall “réduit” la Police Nationale

Les plus lus

L’affaire avait été soulevée par le Quotidien ENQUÊTE en annonçant la décision de la Direction du Groupement Mobile d’intervention (Gmi) d’expulser les occupants du mythique Camp Sékou Mballo de Liberté 6. En fait, il s’agissait d’une véritable expropriation foncière chapeautée par le Président de la République.

Les langues commencent à se délier au sujet de l’affaire d’expulsion des occupants de logement du Camp Sékou Mballo ne servant pas au GMI. La direction du Gmi avait donné un délai de 6 mois à ces derniers pour quitter les lieux.
D’après des sources proches du ministère de l’intérieur, près de 3 hectares du camp ont été cédés à une entreprise chinoise pour un prix de 4 milliards de FCfa. Ces chinois comptent y ériger un centre commercial et d’affaires. Et ces mêmes sources de confirmer
que c’est le Président de la république Macky Sall en personne qui a piloté cette affaire.

Après le Camp Mangin, la Police perd le mythique Camp Sékou Mballo sans compter le Camp Michel Le grand de Thiès qui est dans le viseur de prédateurs

Pour rappel, c’est en novembre dernier, que le Directeur du GMI, le Contrôleur Général Hamady Lam avait signé une note de service signée par dont Atlanticactu.com détient copie, où il demandait au personnel ne servant pas au Gmi de vider les lieux. Ce qui avait d’ailleurs inquiété les policiers qui avaient vigoureusement dénoncé ladite décision.
Puisque, déploraient-ils, « aucune mesure d’accompagnement ne serait prévue alors que leur indemnité de logement qui ne s’élève que de 75 000 f Cfa et 100 000 f cfa pour les officiers » ne pouvait pas couvrir tous leurs frais.

Pour le remplacement du camp de Liberté 6, il a été avancé la construction d’un nouveau casernement du Gmi au niveau des Parcelles Assainies sur un site de 3 hectares avec les quatre milliards acquis à la suite de la transaction avec les chinois.

Mais , cette promesse n’est pas prête de passer comme lettre à la poste chez les éléments du GMI qui, selon des informations concordantes, le Gmi ne dispose pas de terrains aux Parcelles assainies, mais à Diamniadio. Ce qui ajoute de la suspicion, à la confusion.

Khadim Mbodj

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus récents