Campagne électorale : Yewwi Askanwi en ordre de bataille, intronise Ousmane Sonko « Mansa » de Ziguinchor

0
246

@Atlanticactu.com – Le leader de Pastef et candidat à la mairie de Ziguinchor vient de réussir son examen de passage devant les populations de la capitale de la région méridionale. Yewwi Askanwi a mis les petits plats dans les grands laissant le soin aux électeurs de faire un choix par anticipation. En présence de Khalifa Sall, Aïda Mbodj Dethié Fall, Moustapha Guirassy, Malick Gakou, Ziguinchor a intronisé Ousmane Sonko le nouveau « MANSA » de la ville. Le maire sortant Abdoulaye Baldé résiste quand Benoît Sambou l’autre candidat, se noie sous les effluves du « Burok ».

En observant la forte mobilisation réussie samedi dernier à Ziguinchor par la coalition Yewwi Askanwi qui lançait officiellement la campagne électorale du candidat Ousmane Sonko, nombreux sont les observateurs qui s’interrogent encore si le match n’est pas terminé avant le coup d’envoi. Si la mobilisation a douché l’ambition des plus téméraires, la qualité du discours sonne encore comme un récital de vers venue d’une ancienne symphonie dont seulement les militants de Yewwi Askanwi ont le secret.

Les différents orateurs de la coalition présents à Ziguinchor ont adoubé Ousmane Sonko mais le clou sera aucun doute les témoignages de la députée Aïda Mbodj et de Moustapha Guirassy, présent malgré la forfaiture administrative qui lui a valu l’invalidation de sa candidature à la mairie de Kédougou. Tour à tour, les deux responsables ont magnifié la dimension de leader du président de Pastef et de son ouverture d’esprit qui a permis en partie d’obtenir la coalition chouchou des sénégalais en l’occurrence Yewwi Askanwi.

Face à une foule aux anges, Ousmane Sonko dira sans ambages, « Si l’autre se targue d’être le propriétaire du titre foncier du Fouta, montrons-lui qu’ici également c’est et cela restera notre titre foncier. C’est pourquoi je vous exhorte à faire en sorte qu’au soir du 23 janvier, Yewwi Askansi soit vainqueur partout ». Et Sonko d’enfoncer le clou, « Ceux dont les cerveaux sont tellement imbibés de produits néfastes ou entourés de toiles d’araignée ont essayé comme à leurs habitudes de nous stigmatiser, ne faisons pas attention car, il est des choses qui ne peuvent être comprises par un singe ».

Répondant à ceux qui lient son idée de lancer une monnaie locale à une quelconque cause indépendantiste s’il est élu, Ousmane Sonko de dire à l’assistance, « Macky, est le premier président, qui prône l’ethnicisme et le régionalisme au Sénégal », et d’enfoncer le clou, « Macky Sall est dangereux pour la stabilité du pays. Il est le premier président de la république du Sénégal, qui prône le régionalisme et l’ethnicisme. Acceptez avec que le défunt président Léopold Sedar Senghor n’a jamais osé dire que Joal était son titre foncier, Abdou Diouf ne le fera pas avec Louga comme Me Abdoulaye Wade ne l’a pas fait non plus pour Kébemer ».

Et pour Ousmane Sonko, « Ni au Baol ou à Tambacounda, Kédougou, Kaolack et encore moins en Casamance, vous devez voter pour tous sauf pour la coalition dirigée par Macky Sall puisqu’il nous interdit même de mener campagne dans son titre foncier en subordonnant nos mandataires ».

Cheikh Saadbou DIARRA 

 

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here