jeudi, 7 juillet 2022 04:34

Arrestation d’un présumé rebelle, Ousmane Kabyline Diatta face au Doyen des juges

Les plus lus

Arrêté à l’approche de la manifestation de Yewwi Askanwi du 8 juin 2022, Ousmane Kabyline Diatta que le Procureur de la République, Hamady Diouf a peint comme un redoutable rebelle lors de sa déclaration à la presse du, fera finalement face ce matin au magistrat instructeur. Après son passage entre les mains des super gendarmes de la Section de Recherches, ceux-là qui nous avaient présenté Imam Alioune NDAO comme un terroriste dangereux, Ousmane Kabyline Diatta est depuis en retour de parquet au Commissariat Central de Dakar.
Dans l’attente d’un réquisitoire introductif pour statuer sur le sort du trophée de guerre du Procureur de la République, l’un des plus dangereux rebelles fera face au Juge d’instruction. Ses avocats dont Me Ousseynou Gaye seront également présents pour essayer de battre en brèche les accusations du maître des poursuites.
Selon des personnes arrêtées lors de la manifestation de Yewwi Askanwi du 17 juin dernier, ” Celui que nous avons vu dans les locaux du Commissariat Central, ne sait même pas ce qui lui est reproché. L’homme est tellement hilare quand on lui rapporte les propos du Procureur Hamady Diouf sur sa personne”.
Pour rappel, c’est le le journaliste Madiambal Diagne avait clairement écrit dans un post twitter en date le 8 juin à 14 h 36 mn, plus de 3 heures avant la rassemblement pacifique Yewwi Askan Wi que « l’État avait identifié le mouvement de rebelles du Mfdc vers Dakar. C’est ainsi que la Gendarmerie vient de procéder à l’arrestation à Grand Yoff de Ousmane kabylline (Sic) Diatta, chef rebelle et No 2 de Paul Alokassine. »
Quant au Procureur Hamady DIOUF, sa sortie a fini par installer la psychose générale car, avait-il avancé, ‘’De l’économie de la procédure, je tiens à confirmer à l’attention de nos concitoyens, de l’arrestation effective, de la garde à vue et du déférement de Ousmane Kabiline Diatta, haut responsable du Mfdc, qui était impliqué dans toutes les attaques et les actions de harcèlement menées ces dernières années contre les militaires de l’armée nationale et les populations civiles durant les braquages’’.
Et summum de la légèreté de la part du chef du parquet qui oublie le principe de la présomption d’innocence, ’le parcours de Ousmane Kabiline Diatta, à l’image probablement de ses acolytes en fuite, traduit à coup sûr l’idée d’un individu tenace, déterminé et aguerri par les épreuves et les longues années de combat vécues. Dès lors, il apparaît sous ce rapport comme un individu dangereux représentant une menace pour la paix, la tranquillité et la sécurité publique au même titre que ses acolytes en fuite’’.
Cheikh Saadbou DIARRA 

Plus d'articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Les plus récents