jeudi, 1 décembre 2022 02:27

Ziguinchor : Perçu comme un mirage, Ousmane SONKO fait du Burok un challenge

Les plus lus

Nombreux étaient les sceptiques qui avaient tôt de cataloguer le programme du leader de Pastef comme un vrai éléphant blanc tellement, il était grandiose et rêveur. Le Burok qui est le fer de lance de Pastef pour la conquête du pouvoir à partir de la gestion des collectivités territoriales gagnées sous la bannière de Yewwi Askanwi,, a lancé sa phase de réalisation.
Entre le 3 et le octobre, la ville Ziguinchor qui organisait ses journées citoyennes ” 48 heures “, aura été le principal point de rencontre des élus de l’opposition notamment ceux de Yewwi Askanwi. Malgré l’absence notoire des autorités administratives (Gouverneur, Préfet, Chefs de service régionaux…) , les populations et tous les maires de la région de Ziguinchor, des villes de Dakar et de Guédiawaye ainsi que les présidents de département de la région, les partenaires techniques et financiers, les ONG, la société civile, les associations de jeunes, de femmes …sont venus prendre part aux réalisations du Maire Ousmane SONKO depuis sa prise en main de la commune.
La mythique Place Jean-Paul 2 n’a pu contenir ce monde fou venu de partout au Sénégal pour communier et apporter sa pierre à la construction de l’édifice BUROK qui a débuté par  l’exposé des moyens techniques et financiers pour sa réalisation. Un projet réalisable malgré des contraintes budgétaires auxquelles sont confrontées les collectivités territoriales mais, qui ont permis à Ousmane SONKO de comprendre que Rien n’est impossible avec une volonté populaire et un engagement citoyen.
D’ailleurs, pour se faire, le maire a pris un certain nombre d’initiatives avec le lancement du fonds de 5 milliards pour l’économie sociale et solidaire en s’inspirant fortement du modèle de Touba Ca Kanam pour mobiliser les forces vives de la région de Ziguinchor afin de réaliser le programme Burok.

” Avec ces réalisations et les prévisions, le président Ousmane SONKO a réussi à mettre au citoyen au début et au coeur du développement. Aujourd’hui, tout le monde est fier d’être sénégalais et c’est cette volonté d’appartenance nationale qui va sauver le Sénégal”, témoigne Mme Ousmane SONKO 1ere adjointe au maire de Bignona.
Et accordant une part importante de ce programme aux jeunes qui ont été le fer de lance avec des initiatives citoyennes dont les résultats sont déjà visibles à Ziguinchor, Ousmane SONKO annoncera la mise en place d’un service civique communal composé d’une équipe de volontaires (en charge du curage des caniveaux pour mettre la ville à l’abri des inondations). Pour pérenniser ces acquis et, l’édile a mis l’accent sur les opérations pré hivernales mais surtout, la recherche de ressources financières pouvant aider à acheter du matériel d’équipement en vue d’une future autonomie des services techniques de la mairie.
Sans compter que les membres de ce service civique communal vont jouer des rôles primordiaux dans les secteurs d’aménagement de la ville avec le reboisement des principales artères (trois mille pépinières de cocotiers en provenance de la Côte d’Ivoire sont déjà disponibles), la lutte contre l’insalubrité et rendre ainsi Ziguinchor propre, à l’abri des épidémies.
Dans le cadre de l’attractivité territoriale, Ousmane SONKO dit accorder une part importante au tourisme et à ses acteurs notamment avec une enveloppe de 3 milliards de francs CFA d’investissement pour améliorer le cadre de vie et de travail des Ziguinchorois qui doivent rendre son lustre d’antan à la ville.

Privé de fonds de dotation, de tout fonds de concours, de tout fonds provenant de la coopération décentralisée, Ousmane SONKO a démontré qu’avec une volonté citoyenne, tout est possible 
Ces Journées Citoyennes qui se sont tenues au moment où la plupart des élus se réfugient derrière l’absence de fonds de dotation en provenance du Trésor Public, pour justifier leur aphonie en matière de réalisation, le Maire de Ziguinchor démontre à la face du monde que des citoyens engagés valent plus que les Milliards destinés aux collectivités illégalement retenus par l’État central.
D’ailleurs, c’est dans ce cadre que Ousmane SONKO dira à l’assistance que pour atteindre le premier Objectif de Développement Durable, il est important de réussir le financement de cette économie sociale et solidaire estimé à au moins 5 milliards frs CFA mobilisables à partir d’une souscription de volontaires (100000 personnes à raison de 50000 frs CFA par individu).
D’autres secteurs comme l’éducation, la santé qui fondent la citoyenneté accomplie, ont également été soulevés et mis en exergue par Ousmane Sonko qui en a annoncé la mise en place de l’Entente régionale car , dira-t-il, les collectivités territoriales dans leurs formes actuelles sont peu viables. Le maire Ousmane Sonko a préconisé le mandat territorial qui a pour avantage de mutualiser les efforts ainsi que les opportunités au seul profit des communautés au nom desquelles et pour lesquelles sont destinées toutes les pertinentes initiatives.
En clôturant ces 48 heures de Ziguinchor, le Maire Ousmane SONKO a réussi de faire d’un rêve, une réalité. Désormais, Ziguinchor peut s’enorgueillir d’être un vivier pour projet communal en attendant de voir BUROK s’étendre sur l’ensemble du territoire national.
Rose DIEDHIOU 

Plus d'articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Les plus récents

Nous suivre sur les réseaux sociaux

Abonnez-vous et recevez nos dernières actualités