WhatsApp se lance dans le fact checking

L’année dernière, WhatsApp a été l’outil involontaire d’une vaste campagne de désinformation en Inde. L’application de messagerie instantanée avait été utilisée pour diffuser des propagandes qui ont conduit à la violence. WhatsApp avait alors décidé de limiter les transferts de messages.

Aujourd’hui, l’entreprise a décidé de passer à la vitesse supérieure : dans un message posté ce mardi 4 août, WhatsApp a en effet annoncé tester une toute nouvelle fonctionnalité de « fact checking ».

Il s’agit d’une fonctionnalité de recherche qui permet aux utilisateurs de mener leurs propres enquêtes sur les messages viraux qu’ils reçoivent sur WhatsApp. Ils peuvent désormais vérifier les informations contenues dans les messages pour s’assurer qu’il ne s’agit pas de fake news.

Pour démêler soi-même le vrai du faux

La nouvelle fonctionnalité sur WhatsApp se présente sous la forme d’un bouton en forme de loupe. Ce dernier permet aux utilisateurs de rechercher des infos sur Internet. Lorsqu’ils cliquent sur la loupe, le contenu du message est automatiquement transféré vers Google qui fera des recherches.

Les utilisateurs sont alors dirigés vers toutes les actus et infos en lien avec le sujet. À noter que les messages concernés sont ceux qui ont été transférés plus de cinq fois sur WhatsApp.

Avec cette nouvelle fonctionnalité, WhatsApp veut essayer de contenir les messages de désinformation qui véhiculent sur son application : « offrir un moyen simple de rechercher plus d’informations sur les messages transférés de nombreuses fois peut aider les utilisateurs à trouver des articles complémentaires ou d’autres sources d’informations concernant le contenu reçu ».

L’entreprise a également assuré que les utilisateurs n’auront aucun souci à se faire pour ce qui est de la confidentialité : elle a en effet indiqué que le contenu des messages reste parfaitement secret, même lorsqu’il est transféré sur Google pour une recherche.

Pour beaucoup, cette initiative est plus que bienvenue avec le sentiment d’insécurité provoqué par la pandémie actuelle et toutes les fake news qui circulent sur le Coronavirus COVID-19.

Une fonctionnalité encore en phase de test

Simple pilote pour l’instant, la fonctionnalité n’est disponible que dans quelques pays depuis le 3 août : « la fonction de recherche sur Internet a été lancée au Brésil, aux États-Unis, en Espagne, en Irlande, en Italie, au Mexique et au Royaume-Uni pour les utilisateurs disposant de la dernière version de WhatsApp sur Android, iOS et WhatsApp Web », a indiqué WhatsApp dans son communiqué.

On ne sait pas encore si l’entreprise compte la déployer à plus grande échelle un jour. Mais en attendant, les utilisateurs de l’application de messagerie sont encouragés à vérifier la véracité des messages qu’ils reçoivent avant de les croire et surtout de les transférer vers d’autres destinataires.

FredZone

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici