vendredi, 3 décembre 2021 07:59

Visite officielle de Umaru Embalò à Paris, « Oui M. le président, il faut nous aider », les signes de la servilité (vidéo)

Les plus lus

@Atlanticactu.com – Finalement la visite de celui qui est pompeusement appelé le « général »  n’aurait déparé en rien par rapport aux visites de bon nombre de ses pairs africains. Pour avoir manoeuvré et mendié une audience à l’Élysée depuis son autoproclamation comme président de la République de Guinée Bissau suivie de la validation par la Cedeao, Umaru Embalò qui est reçu par le président français Emmanuel Macron, a ponctué son discours de remerciements mais surtout, de demandes. Un Talibé tendant sa sébile n’aurait pas fait mieux.

Arrivé au pouvoir par la grâce de la Cedeao, celui qui avait attaqué frontalement les présidents Alassane Dramane Ouattara et Alpha Condé sur leur volonté d’obtenir un troisième mandat interdit, a présenté un piètre visage à la face du monde. Umaro Embalo qui a quitté son pays la Guinée Bissau où il semblerait que l’armée a déjoué un coup d’état militaire sans plus de détails, pour aller rencontrer le président français Emmanuel Macron, n’a cessé de demander à Emmanuel Macron, puisque ce dernier est beaucoup attaché à la jeunesse africaine de l’aider à créer de l’emploi pour la jeunesse de son pays la Guinée Bissau et la construction d’universités.

Pourtant, l’homme qui est à la tête de la Guinée Bissau voyage depuis janvier 2020 se pavane partout dans le monde à bord d’un jet privé de location. Comment un tel président peut espérer obtenir des dons du contribuable français et, comment il peut penser une seule fois, que pour créer de l’emploi pour sa jeunesse et des universités c’est Emmanuel Macron qui doit le faire à sa place ?

Une fois encore, le « général » démontre à travers ces propos que la Guinée Bissau et l’Afrique francophone sont loin d’écrire leur propre page d’histoire.

Pape SANÉ 

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus récents