Urgent : Dakar : Entre Coronavirus et empoisonnement, mystères autour de la mort du français Hervé Lafarge

Une mort qui continue de susciter moult questions. La mort d’un ressortissant français décédé lundi 9 mars dernier en pleine psychose de Coronavirus et le mutisme autour de cette affaire ne cesse de donner cours à toutes sortes de spéculations. Si la mort de Hervé Lafarge suscite tant d’intérêt, c’est parce qu’il a été annoncé que l’homme avait succombé dans une chambre d’hôtel, le « Terrou BI » pour ne pas le nommer.

Atlantic Actu.com a essayé d’en savoir davantage sur cette mort qui a semé la psychose et la panique auprès des usagers de cet hôtel. En fait le français a été trouvé mort dans un appartement meublé situé à quelques encablures du « Terrou BI ». Quid des causes de sa mort, une source hospitalière nous apprend que pour le moment « toutes les hypothèses sont possibles et qu’il est nécessaire d’attendre les résultats de l’autopsie pour être édifié ».

Pourtant, très tôt plusieurs personnes dont des personnels dudit hôtel ont alerté sur ce qui pourrai être une mort liée au Coronavirus même si à ce jour la direction de l’hôtel ne daigne éclairer la lanterne des sénégalais sur de telles accusations. Autant des sources proches de l’enquête assurent que l’individu est décédé dans un appartement meublé à Fann Hock autant, d’autres sources persistent que l’homme est décédé dans l’hôtel.

Si Hervé Lafarge est bien mort dans l’enceinte de l’hôtel, pourquoi une décision de quarantaine n’a pas été prise comme il est conseillé ?

Malgré nos investigations qui nous poussent à avancer que le français a été trouvé mort dans un appartement avec le «  De par la Loi » qui a permis de déposer le corps à la morgue où il est bien inscrit à Fann Hock, des zones d’ombres existent dans cette affaire qui risque d’être classée comme un banal fait divers.

Car, hormis le lieu du décès qui continue à diviser, plusieurs personnes continuent de défiler à la police pour les besoins de l’enquête ouverte. Et parmi l’une d’elles, « Les questions qu’on m’a posé me font plus penser à un empoisonnement car on m’a informé que Hervé Lafarge aurait ingurgité une boisson qui est à l’origine de sa mort ». Et cette source de nous apprendre qu’il a été convoqué parce que la veille elle se trouvait avec le défunt de même que d’autres personnes.

En attendant les conclusions du médecin légiste, les supputations vont bon train et les enquêteurs auront la lourde charge de trouver le ou les criminels si Hervé Lafarge a bien été assassiné et de rassurer définitivement les sénégalais si ce dernier était oui ou non atteint du Coronavirus, comme le craignent certains.

Khadim Mbodj

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici