Trafic de drogue : La Guinée Bissau ouvre ses vannes à nouveau

On se rappelle encore le début des années 2000 où la Guinée Bissau était sous l’emprise des narcotrafiquants et, tout le monde pensait cette période révolue avec les arrestations au sein de l’armée. Que nenni, nous avoue une source à l’Onudc qui précise que cette léthargie cachait une distribution plus pernicieuse de la cocaïne en Afrique de l’Ouest. La saisie d’un kilo de cocaïne après la découverte d’une même quantité quelques jours auparavant, indique que les Narcos sont de retour.

Les éléments de l’Office Central pour la Répression du Trafic Illicite des Stupéfiants basés à Ziguinchor, ont mis la main sur un kilo de cocaïne. Lors de cette opération savamment préparée, les limiers ont également interpellé un individu de nationalité étrangère retrouvée dans une des nombreuses auberges qui pullulent dans cette région.
D’après une source proche de l’enquête qui s’est confiée à Atlanticactu.com, « Depuis des mois, après les saisies records de plusieurs tonnes de cocaïne au Sénégal, la hiérarchie nous a briefé sur la possibilité de voir les trafiquants chercher à contourner à partir de pays voisins ».

L’Ocrtis recrute plusieurs sources à Bissau et, aide la Police Judiciaire à saisir à saisir 2 tonnes au mois de septembre 2019

L’alerte de la haute hiérarchie policière aura des effets bénéfiques en peu de temps car, au mois de septembre dernier, à la suite d’une information de l’Ocrtis de Dakar la police judiciaire opère une saisie de deux tonnes de cocaïne, une première dans ce pays.

En retour, la Police judiciaire Bissau guinéenne informe Dakar sur les déplacements des trafiquants notoirement connus. D’où cette dernière information qui permettra de mettre la main sur un élément d’un vaste réseau qui s’alimente à Bissau avant de s’arrêter à Ziguinchor pour camoufler leurs activités en utilisant d’autres moyens de transport. Exploitant l’information, les limiers ont procédé à une « fouille minutieuse » dans une des auberges suspectées et de découvrir un bloc de poudre blanche d’un kilo qui s’avèrera être de la cocaïne.

En attendant, ses complices sont activement recherchés par les policiers qui espèrent trouver le gros du lot.

Mame Penda Sané

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici