lundi, 20 mai 2024 09:20

Togo : l’opposition manifeste à Lomé contre la nouvelle Constitution

Les plus lus

Au Togo, l’opposition a organisé ce samedi 13 avril 2024 des « caravanes électorales » à la place des manifestations prévues pour dire non à la nouvelle constitution votée le 25 mars dernier par le parlement. Les deux premières manifestations prévues jeudi et vendredi ayant été empêchées par les forces de l’ordre.

Pour contourner l’interdiction de manifester imposée par les autorités, plusieurs caravanes aux couleurs des partis de l’opposition ont sillonné ce matin les rues de Lomé, la capitale du pays. Ces caravanes marquent le démarrage de la campagne électorale pour les législatives et régionales du 29 avril prochain pour chacun des dix partis de la coalition qui dénonce depuis le 26 mars la nouvelle constitution. Des responsables de l’opposition estiment que l’assemblée nationale actuelle étant arrivé au terme de son mandat depuis fin 2023 « n’a pas le droit de changer la constitution togolaise ».

D’après Me Paul Dodzie Apevon, Président du Front Démocratique pour la République (FDR) membre de ce regroupement, les caravanes organisées samedi visent également à « remobiliser les militants de l’opposition face aux interdictions de manifester imposées par le pouvoir ». La campagne électorale pour les élections législatives et régionales du 29 avril 2024 a démarré samedi 13 avril et se poursuivra jusqu’à vendredi 27 avril à minuit.

Pour rappel, la nouvelle constitution fait basculer le Togo d’un régime semi-présidentiel (constitution de 1992), à un régime purement parlementaire où tout le pouvoir sera concentré entre les mains d’un premier ministre qui s’appellera désormais Président du Conseil des ministres élu par le parlement. Le Président n’aura qu’un pouvoir honorifique.

La Rédaction & Agences

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus récents