samedi, 13 août 2022 07:02

Sri Lanka : Après son exfiltration par les militaires, Gotabaya Rajapaksa annonce sa démission pour le 13 juillet

Les plus lus

Le président qui a été sauvé de justesse par l’armée après l’invasion du Palais de la République par les manifestants, vient d’annoncer qu’il va incessamment quitter la tête du pays. Gotabaya Rajapaksa après avoir fui son palais,  démissionnera le 13 juillet.
Le président du Sri Lanka Gotabaya Rajapaksa démissionnera la semaine prochaine a annoncé le président du Parlement, Mahinda Abeywardana. «Pour assurer une transition pacifique, le président a dit qu’il allait démissionner le 13 juillet», a-t-il déclaré à la télévision.
Plus tôt dans la journée, le chef d’État a fui son palais de Colombo quelques minutes avant qu’il ne soit pris d’assaut par des centaines de manifestants l’accusant d’être le responsable de la crise économique catastrophique que traverse le pays et voulant le chasser du pouvoir.
Plus tard dans la journée, une foule de manifestants a cette fois pris d’assaut à Colombo la résidence du premier ministre sri-lankais, avant de l’incendier, a appris l’AFP auprès de la police et de l’entourage du premier ministre. «Des manifestants se sont introduits dans la résidence privée du premier ministre Ranil Wickremesinghe et ils y ont mis le feu», ont indiqué les services du chef du gouvernement.
Le chef du gouvernement, qui est le prochain dans la ligne de succession si Gotabaya Rajapaksa démissionne, avait plus tôt convoqué une réunion d’urgence du gouvernement pour discuter d’une «résolution rapide» de la crise. Dans un communiqué, il a convié les dirigeants des partis politiques à se joindre à cette réunion, et a également demandé que le Parlement soit convoqué. Il a affirmé qu’il était prêt à démissionner pour laisser la place à un gouvernement d’union nationale, dans un communiqué.
«Le président a été escorté en lieu sûr», a indiqué une source de la Défense à l’AFP. «Il est toujours le président, il est protégé par une unité militaire», a ajouté cette source, selon laquelle les soldats gardant la résidence officielle ont tiré en l’air pour dissuader les manifestants d’approcher jusqu’à ce que Gotabaya Rajapaksa soit évacué.
Pour rappel, le palais du chef d’État a été pris d’assaut par des centaines de manifestants l’accusant d’être responsable de la crise économique catastrophique que traverse le pays et voulant le chasser du pouvoir.
Source : Le Figaro 

Plus d'articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Les plus récents