Sénégal : Cheikh Yérim Seck  à la gendarmerie pour une affaire d’avortement

©atlanticactu.com  — Le journaliste sénégalais, Cheikh Yérim Seck est convoqué ce lundi 22 juin à la Section de recherches de la gendarmerie nationale de Colobane,  à Dakar, pour une nouvelle affaire de mœurs, rapporte lundi la presse sénégalaise.

D’après le journal Enquête qui donne l’information,  le journaliste Cheik Yerim Seck aurait mis enceinte une fille mineure avant de l’inciter à l’avortement. En Effet, selon le récit du quotidien consulté lundi par atlanticactu.com, trois personnes ont été déjà interpellées. Il s’agit d’un infirmier, récidiviste, qui a pratiqué l’acte, la fille engrossée, et une autre fille, présentée comme intermédiaire entre l’infirmier et la mineure.

Poursuivant, Enquête explique  qu’une proche du journaliste, entendu par les enquêteurs, a avoué  avoir  remis 200.000F pour l’avortement et cette somme proviendrait de Cheik Yerim Seck. C’est ce qui vaut au Directeur de publication de Yerimpost une nouvelle convocation, ce matin, par la section de recherche de la gendarmerie nationale.

Cette affaire surgit curieusement au moment où le journaliste est inculpé et placé sous contrôle judiciaire dans l’affaire Batiplus, sur laquelle l’ancien collaborateur de l’hebdomadaire Jeune Afrique a fait des révélations explosives.

Rappelons qu’en 2012, Cheikh Yerim Seck a été condamné à trois ans de prison ferme pour viol.

La Rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici