mardi, 28 septembre 2021 23:22

Sénégal : 3500 milliards de dépenses fiscales « oubliées », Abdoulaye Daouda Diallo panique et « corrige » Birahim Seck

Les plus lus

@Atlanticactu.com – Il y’a quelques deux jours, le Coordonnateur général du Forum Civil interpellait sur sa page Facebook le Monsieur le Ministre des Finances et du Budget, sur l’absence de publication pendant six (6) ans des rapports sur les dépenses fiscales. Une interpellation qui entre en droite ligne avec les principes de bonne gouvernance notamment vertueuse comme chantée par le président Macky Sall. Abdoulaye Daouda Diallo n’a pas tardé à « corriger » Birahim Seck.

Une pratique jugée tout simplement inacceptable par Birahim Seck dans la mesure où dit-il,  « Ces dépenses fiscales sont des renonciations à des ressources pouvant, parfois, soulager les contribuables par la construction d’hôpitaux, d’écoles, d’universités, de routes… ». Avant d’enfoncer le clou, « Les contribuables ont le droit de connaître leurs destinations, les bénéficiaires et les montants », selon toujours Birahim Seck pour qui, « Cette absence de Redevabilité relève d’une profonde crise de transparence dans la gestion de nos ressources publiques. »

A peine le patron du Forum Civil avait fini de s’interroger sur l’absence de ces rapports que par magie, des rapport d’évaluation sur les dépenses fiscales 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019 lui sont transmis révélant au passage que quelques 3500 milliards de francs CFA ont été gracieusement « donnés » à des entreprises et personnes.

Très gêné par cette sortie inattendue du Forum Civil, le Ministère a tenu à se dédouaner en disant que les rapports ont été publiés depuis plusieurs semaines. Mieux, précisera Abdoulaye Daouda Diallo, « que depuis 2008, le gouvernement a régulièrement produit un rapport annuel sur les mesures de dépenses fiscales et leurs implications socio-économiques ». Et d’égratigner Birahim Seck en révélant que les rapports de 2015 à 2019 sont publiés sur le site de son ministère et que celui de 2019, est publié depuis le 29 juin 2021 ».  Mais, les propos du ministre Abdoulaye Daouda Diallo ne semblent visiblement ébranler la foi de Birahim Seck sur les pratiques mafieuses concernant les dépenses fiscales.

Pour le Coordonnateur du Forum Civil, « C’est regrettable de voir s’envoler 3500 milliards de francs CFA qui auraient pu aider à soulager un pan important de la population. Il faut mettre fin aux publications en catimini qui ne marchent plus ».

Cheikh Saadbou DIARRA 

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus récents