Saisie de Cocaïne et faux billets : Le Sénégal boit le calice jusqu’à la lie

Pourtant, depuis plusieurs années déjà, les observateurs sentaient les choses venir mais la perfidie de certains responsables étatiques aidant, on a préféré regarder ailleurs. Un député arrêté avec des faux billets et libéré à la suite de pressions, la justice, la police et la gendarmerie auraient-elles les mains liées ? Si c’est le cas, la barque tangue dangereusement sans compter que l’image du pays ne vaut plus un Kopeck.

Le commissaire Cheikhna Keïta et le Colonel Abdoul Aziz Ndaw avaient pourtant tiré sur la sonnette d’alarme pour avertir du danger. Entre cocaïne saisie et « perdue » et un député pris en flagrant délit dans une affaire de faux billets, la coupe est pleine au point qu’il ne fait plus de doute que ce pays mérite un « NDEUP“.

Quand l’ex directeur de l’Ocrtis alertait sur l’implication de certaines autorités dans le trafic de drogue, on avait préféré le traiter de fou et d’individu aigri, pareil quand l’ex Haut Commandant en second de la gendarmerie nationale, mettait à nu les pratiques mafieuses dans ce corps considéré comme d’élite, la République a regardé ailleurs. Plus récemment, un député, Moustapha Cissé Lo a déclaré urbi et orbi que des autorités étaient impliquées dans le trafic de drogue au Sénégal, il était dépeint comme le fou du village.

Malgré le caractère flagrant du délit commis, le député Boughazelli arrêté et libéré. Une justice à deux vitesses

La justice comme les services de sécurité auraient-ils les mains liées au point de libérer un individu pris en flagrant délit de détention de faux billets. Et pourtant, il y a juste quelques années, le chanteur Thione Seck et le Rappeur Ngaka Blindé ont connu les affres de la prison après avoir été pris dans les mêmes conditions.

À travers cette nouvelle forme d’impunité qu’est la libération de Boughazelli, Macky Sall n’est-il pas en train de créditer la thèse selon laquelle, le glaive de Dame Justice ne s’abat que sur le sénégalais lambda et non sur les affidés du pouvoir.

Un pays entre faussaires et Narcotrafiquants, peut-il offrir un espoir d’avenir ?

Question légitime surtout avec ces prises répétitives de cocaïne qui, hélas disparaissent en quelques heures sans que la justice ne cherche à y voir clair. Nos enfants qui avaient l’habitude de voir de telles saisies dans des films, vivent la dure réalité en constatant que la République n’est pas épargnée.

Mais, le drame est tout autre, c’est la disparition constatée de grosses quantités de drogue après chaque saisie opérée. Bref, le cas du député Boughazelli pris avec des faux billets et libéré quelques heures plus tard, prouve que le mal est vraiment profond.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici