RDC : Une vingtaine de civils tués dans une attaque en Ituri

Une vingtaine de civils ont été tués mercredi en Ituri dans le nord-est de la République démocratique du Congo (RDC), lors d’une attaque attribuée à une milice tribale dans cette province, a appris l’agence Anadolu de sources locales concordantes.

« Les assaillants membres du groupe armé de la Coopérative pour le développement du Congo (CODECO) ont attaqué la localité de Sindani – Akesi et se sont mis à tuer des civils à partir de 4 heures du matin. Nos militaires ont été alertés par des coups des balles et ont riposté. Au moins 25 personnes ont été tuées », a déclaré à Anadolu, Benoit Katshi, chef de la localité de Bunzenzele, voisine à la localité ciblée par les miliciens.

Les blessés, une dizaine, ont été transférés à Bunia, capitale de la province de l’Ituri, d’après la même source.

L’attaque a été confirmée à Anadolu par le gouverneur de la province de l’Ituri, Jean Bamanitsa qui n’a toutefois avancé aucun bilan. Ce dernier a néanmoins souligné que « vu les circonstances de l’attaque le bilan pourrait être lourd ».

Milice née dans la fièvre de la résurgence des violences ethniques vers 2017, la CODECO prétend défendre les intérêts d’une des communautés de l’Ituri (les Lendu, agriculteurs) face notamment aux Héma et Alir, essentiellement des éleveurs et commerçants.

« Entre le 1er octobre 2019 et le 31 mai 2020, au moins 530 civils ont été tués par des groupes armés en Ituri, dont 375 depuis le pic des violences en mars », a indiqué l’ONU dans un rapport publié le 5 juin.

L’armée congolaise a lancé depuis fin 2019 une vaste opération qui a permis de neutraliser « plusieurs dizaines d’assaillants », avait annoncé l’état-major général de l’armée dans un rapport transmis au gouvernement, fin Juin.

ATLANTICACTU/ANADOLU

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici